SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Réforme des retraites | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée |

Annonces Macron-Philippe : foutage de gueule
Article publié le 11 décembre 2019

Hier et aujourd’hui, Blanquer, Philippe et Macron ont fait plusieurs annonces destinées aux enseignant·es, très fortement mobilisé·es contre la réforme des retraites depuis le 5 décembre. Ils promettent un niveau de pension équivalent aux autres cadres de catégorie A de la fonction publique. Cette annonce “phare” n’engage à rien vu le flou de sa formulation. De plus, elle exclut de fait toutes les autres catégories de personnel.

Dans le même temps, ils annoncent que cette mesure ne sera pas accordée sans contrepartie : augmentation du temps de travail, réduction des vacances, missions supplémentaires.

Ils laissent également entendre que des “revalorisations” passeraient par des primes “à la mutation” pour les enseignant·es acceptant de changer régulièrement d’établissement, et par des primes d’orientation pour les profs acceptant de faire les missions des PsyEN (source : BFMTV).

Pour SUD Education 93, ces annonces sont de l’enfumage destiné à faire reprendre le travail aux enseignant·es. Nous rappelons que les enseignant·es travaillent plus de 40 heures par semaine, et même 50 heures pour les professeur·es des écoles débutant·es (source : INSEE). Nous rappelons que dans le 93, l’école manque cruellement de personnels médico-sociaux et d’orientation. Les profs, qui ne sont pas formé·es pour ces missions, ne peuvent pallier ces manques. Nous rappelons que, dans notre département, les équipes enseignantes sont particulièrement instables et qu’une prime à la mutation ne fera qu’aggraver cette situation. Cela est en totale contradiction avec les annonces du mois de novembre sur la stabilité des fonctionnaires en Seine-Saint-Denis.

Dans tous les cas, SUD Education 93 dénonce toutes les primes au mérite mises en place ces dernières années, qui ne visent qu’à créer des hiérarchies et à diviser les équipes.

Nous rappelons que dans le 93, les équipes sont particulièrement jeunes, que beaucoup de personnels sont nés après 1975, et qu’ils et elles seront donc les premièr·es touché·es par la réforme des retraites.

Ce dont nous avons besoin, c’est de salaires décents et du recrutement massif de personnels formés et titulaires.

Nous exigeons le retrait total du projet de retraites par points.

Lien vers les rdv interpro 93 pendant la grève : ici 
A lire aussi :
Annonces de Blanquer sur les salaires : le ministre essaie encore une fois de duper les personnels