SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Aide personnalisée : SOLIDARITE AVEC LES COLLEGUES CONVOQUES LUNDI 6 AVRIL à partir de 17H devant l’inspection 7 rue Rolland MARTIN à Champigny
Article publié le 3 avril 2009

L’IEN de la 9ème circonscription a décidé, sur ordre de l’Inspecteur d’Académie, de convoquer une dizaine de collègues LUNDI 6 AVRIL à 17h15 à l’Inspection. Motif :« Faire le point sur la mise en place de l’aide personnalisée ».
Les collègues convoqués le sont, soit parce qu’ils continuent le GEL, soit parce
qu’ils/elles n’ont pas signifié par écrit la suspension de leur action de GEL de l’aide
personnalisée.

Faut-il rappeler que les motifs qui fondent le GEL DE L’AIDE PERSONNALISÉE
restent d’actualité :

- Démantèlement des RASED en cours, en particulier avec les mesures de
redéfinition des missions des postes existants et de précarisation des postes
dits « surnuméraires » pour un an. Et après ?

- Inadéquation de ce dispositif « d’aide personnalisée / soutien » envers les
élèves relevant du RASED.

- Alourdissement de la journée de travail des élèves qui va à l’encontre de
toutes les recherches des chrono-biologistes.

Le seule raison qui a amené la suspension du mot d’ordre de gel de l’aide
personnalisée, c’est la volonté de maintenir un cadre collectif, dans les écoles et
sur la ville, faute d’un appel unitaire intersyndical (rappelons que seul SUD 94
appelle au gel dans le département).

Il est plus que nécessaire, que chacun et chacune témoigne de sa solidarité en
prenant le temps de se déplacer lundi soir, face à cette nouvelle tentative de mise
au pas. Il n’est pas neutre que la hiérarchie, choisisse encore une fois la semaine
avant les vacances pour faire pression sur des collègues. Elle mise sur la fatigue de fin de trimestre. Démontrons lui qu’elle a affaire à un mouvement collectif et
solidaire et non à quelques collègues isolés.

La présence de chacun/chacune est donc déterminante pour maintenir un rapport
de force. En ce sens, SUD a pris contact avec le SNUipp, le SNUDIFO, la FCPE, le
Collectif RASED, le collectif de résistance pédagogique 94, la majorité municipale
et départementale pour construire une riposte unitaire.

SUD EDUCATION CHAMPIGNY , LE 2 AVRIL 2009.

PDF - 19.6 ko
94 tract 6 avril 2009.pdf
PDF - 102 ko
Lettre ouverte aux EluEs des Territoires de la République en Val.pdf