SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | AESH, AED, AP | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Réforme des retraites | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée | COVID-19 |

Ahcene libéré ! Communiqué de presse du lycée Sabatier de Bobigny
Article publié le 13 décembre 2019

Ahcene : libéré, délivré !
Communiqué de presse
Personnels du Lycée André Sabatier de Bobigny
Bobigny, le 13 décembre 2019

Ahcene B. , élève du lycée André Sabatier de Bobigny vient d’être libéré ! Retenu au Centre de Rétention de Vincennes depuis le 25 novembre et après deux semaines d’attente, notre élève a comparu ce jeudi 12 novembre devant le Tribunal Administratif de Paris. Nous étions dix personnels du lycée présent•e•s à l’audience pour soutenir notre élève, cette mobilisation a grandement contribué à la décision du Tribunal. Le tribunal a annulé l’arrêté de placement en rétention et a aussi annulé l’arrêté d’Obligation de Quitter le Territoire Français, avec un délai accordé pour que celui-ci fasse une demande de régularisation administratif. Ahcene est sorti LIBRE du Tribunal Administratif ! Il va pouvoir retourner poursuivre sa scolarité au lycée ! C’est une première victoire !

Nous tenons à remercier vivement l’ensemble des personnes qui se sont mobilisé•e•s, et ont soutenu la mobilisation, en particulier Stéphane Troussel, président du conseil départemental de Seine-Saint-Denis, Abdel Sadi, vice-président et Sylvine Thomassin, maire de Bondy ainsi que Sabine Rubin, députée de Seine-Saint-Denis pour leurs soutiens. Nous tenons à remercier les élèves, parents, personnels du lycée, militants de la CGT Educ’action 93, de Sud Education 93, de la Ligue des droits de l’homme, de l’observatoire citoyen du CRA et du RESF pour leur présence aux différents rassemblements et leur soutien. Nous remercions les signataires de la pétition qui ont contribué par leur solidarité à cette victoire. Et nous remercions Maître Catherine Herrero pour sa défense.

Nous resterons vigilant•e•s quant à l’évolution de la situation administrative de notre élève. Et nous restons mobilisé•e•s pour la régularisation de toutes et tous nos élèves, pour que celles et ceux-ci puissent étudier, travailler et vivre dignement sur notre territoire.

 

Et nous n’oublions pas que seule la lutte paie !