SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | AESH, AED, AP | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Réforme des retraites | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée | COVID-19 |

Découvrir SUD éducation 93

Agenda


23 fermetures de classes à la rentrée malgré le contexte !
Article publié le 4 septembre 2020

Ce jeudi 3 septembre avait lieu le CTSD d’ajustement pour la carte scolaire 2020/2021.

24 fermetures de classes été prévues par la DSDEN et seulement une a été annulée suite aux interventions des organisations syndicales lors de l’instance.

Il n’y aura pas de CTSD de repli car tout·es les représentant·es des organisations syndicales n’ont pas voté contre ces mesures ( 1 abstention UNSA, 2 abstentions SNUipp)

Communiqué de presse du 4 septembre 2020

Des fermetures de classes et aucun moyen supplémentaire pour cette rentrée déjà fragilisée par la gestion de la crise sanitaire

Contrairement à ce qu’affirme Jean-Michel Blanquer dans les médias, la rentrée 2020-2021 n’a fait l’objet d’aucune préparation liée au contexte de crise sanitaire. Non seulement elle se déroule dans l’angoisse pour les personnels, les élèves et les familles, mais sans aucun moyen supplémentaire et sans garanties sanitaires.

Dans de nombreuses écoles, il n’y a pas assez de masques pour protéger les personnels et les élèves. De nombreux·ses collègues sont déjà malades et aucune campagne de dépistage massif préalable à la rentrée n’a été prévue.

Ailleurs, les seuils de classe sont dépassés, les enseignant·es ne sont pas ou peu remplacé·es en cas d’absence, le nombre de contractuel·les (personnels précaires et sans formation) ne cesse d’augmenter, les postes d’enseignant·es spécialisé·es du RASED sont en train de disparaître ; les médecins, infirmiers et infirmières scolaires manquent également. Il n’y a pas assez de postes pour accueillir les élèves allophones (UPE2A) et les élèves en situation de handicap (ULIS) Bref, la situation est alarmante. Comme si cela n’était pas suffisant, le ministère a prévu de fermer des classes en septembre.

Ce jeudi 3 septembre lors du CTSD (Comité Technique Départemental), 23 fermetures de classe ont été décidées par les services départementaux de l’Education nationale de Seine-Saint-Denis.

Même si nous reconnaissons que certaines écoles ont un nombre d’élèves par classe bien en dessous du « seuil » établi, il nous paraît inacceptable de fermer des classes une fois la rentrée débutée, d’autant plus dans ces conditions. Une fermeture de classe décidée après la rentrée a toujours des conséquences lourdes et déstabilisantes pour les personnels, les élèves et leurs familles (réorganisation totale de la structure de l’école, changement de classe pour de nombreux·ses élèves, changement de poste pour un·e enseignant·e touché·e par la fermeture

SUD Education 93 réclame depuis des années un plan d’urgence pour l’Education pour la Seine Saint-Denis
et en cette rentrée un plan d’urgence renforcé pour faire face à la crise sanitaire (https://www.sudeducation93.org/Rentree-scolaire-dans-le-93-pas-de-retour-a-l-anormal.html).

Nous serons aux côtés des collègues et des parents d’élèves afin de soutenir toutes les luttes pour s’opposer à ces fermetures de classes !


Ci dessous le détail des mesures actées au CTSD

Excel - 85 ko