SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

organisation des assises académiques de l’Education prioritaire
Article publié le 27 septembre 2013

Voici ci-dessous et en PJ, le courrier adressé par Sud éducation à la rectrice et aux 3 DASEN de l’académie concernant l’organisation académique des Assises de l’Education prioritaire dans l’ensemble des réseaux RSS et ELCAIR.
Le courrier porte en particulier sur les délais de consultation (entre le 1er et le 10 octobre) et le temps imparti (1/2 journée banalisée) trop courts ainsi que sur l’absence de communication aux familles quant à la fermeture des écoles 1/2 journée sur temps de classe.

Créteil le 26 septembre 2013

A l’attention de

Mme Robine, Rectrice de l’académie de Créteil
Mme Laporte, DASEN du Val-de-Marne
M.Brison, DASEN de Seine-Saint-Denis
Mme Galeazzi, DASEN de Seine-et-Marne

Madame Monsieur,

nos collègues ont pris connaissance aujourd’hui de la circulaire rectorale et des notes de service au sujet de la demi journée de réflexion autour de l’éducation prioritaire.
Nous prenons acte de la volonté de concertation des collègues sur ce sujet, même si une demi-journée sur une question aussi complexe nous semble très insuffisant et le cadre des débats trop étroit.

De plus, les délais nous semblent très courts pour pouvoir informer les familles de la fermeture des écoles sur une demi journée dans le premier degré.
En effet le calendrier prévu par la circulaire rectorale affirme que ces demi-journées de réflexion se tiendront dès le 1er octobre.

Vous n’êtes pas sans savoir que les équipes pédagogiques sont très sollicitées en ce moment, notamment autour de la rédaction des Projets d’écoles, de la mise en place des APC etc...
De plus, l’annonce aux parents d’élèves de la fermeture pour une demi-journée de l’école n’est pas banale.
Il nous semble donc que cela devrait faire l’objet d’une communication plus générale de la part de l’institution auprès des parents sans que la charge en incombe aux collègues.

C’est pourquoi nous vous demandons de prendre en compte ces remarques afin de trouver des modalités d’organisation moins contraignantes pour les élèves, leurs parents et les enseignants.

Veuillez croire, Madame, Monsieur, en notre attachement au service publique d’éducation.

Pour SUD éducation Créteil
Julien Plaisant

01 43 77 33 59
contact@sudeduccreteil.org

PDF - 111.8 ko
CourrierSud éduc prioritaire