SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Surveiller plus pour éduquer moins
Article publié le 7 janvier 2010

Communiqué d’enseignant-e-s du Lycée Lucie Aubrac grévistes ce jour contre la mise en place d’une équipe mobile de sécurité dans leur établissement.

Surveiller plus pour éduquer moins

Cet après-midi, jeudi 7 janvier 2010, des enseignant-e-s du Lycée Lucie Aubrac de Pantin ont décidé de stopper les cours. En effet, ils ont appris qu’une équipe mobile de sécurité (EMS) du rectorat de Créteil s’installait dans ce lycée à compter du lundi 11 janvier 2010. Les enseignant-e-s considèrent que la mise en place d’un tel dispositif est une insulte quant au service public qu’ils se doivent de rendre aux élèves, va à l’encontre de l’essence même de leurs missions et risque d’altérer la confiance des élèves que les enseignant-e-s et personnels d’éducation s’efforcent chaque jour d’obtenir.

De plus, il est à noter que si les crédits concernant l’Education nationale fondent (80 000 suppressions de postes d’enseignants sur 5 ans, baisse des crédits pédagogiques, du fonds social lycéen…), de l’argent, on en trouve pour créer ce type de poste !

L’ère du surveiller plus pour éduquer moins est donc une réalité… Dommage pour nos jeunes auxquels des enseignant-e-s croient encore.

Pantin, le 7 janvier 2010

Des enseignant-e-s du Lycée Lucie Aubrac