SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

SOUTIEN au procès de Stéphanie MICHEL et Emmanuel CHAREIX
Article publié le 8 janvier 2016

Parents d’élèves FCPE de Fontenay-sous-Bois ils ont fait l’objet de tentatives
d’intimidation de la part d’opposants à la prétendue introduction dans les écoles d’une supposée « théorie du genre ».
Ils sont mis en examen pour diffamation.

Le 8 avril prochain, Stéphanie MICHEL (présidente du conseil local FCPE Paul Langevin de Fontenay sous bois) et Emmanuel CHAREIX (administrateur du CDPE 94) sont de nouveau convoqués devant le tribunal correctionnel de Créteil pour être jugés dans le cadre d’une procédure en diffamation.

Ils n’ont pourtant fait qu’agir dans le cadre de leurs mandats associatifs au sein de l’école publique, en défendant les valeurs d’égalité et de laïcité fortement attaquées.

Rappel des faits :

En décembre 2013 et en janvier 2014, des parents d’élèves de l’école Paul Langevin, alors membres de la FCPE avaient appelé à des journées de retrait de l’école (JRE) contre le dispositif du ministère « ABCD de l’égalité » Filles/Garçons. Face aux tentatives d’intimidation de la part d’opposants à la prétendue introduction dans les écoles d’une supposée « théorie du genre », à la virulence et à la teneur de leurs discours contraires aux valeurs de la FCPE, le Comité départemental de la FCPE du 94 a engagé une procédure exceptionnelle d’exclusion de trois adhérents et représentants FCPE au conseil d’école.
Il a alors semblé légitime au Conseil Local FCPE d’informer les parents de l’école de cette exclusion. Un affichage a donc été fait sur le panneau de l’école, annonçant nominativement les personnes exclues. À compter de cet affichage, Stéphanie Michel a été harcelée et a reçu des menaces et des intimidations à son domicile.
En septembre 2014, Stéphanie Michel présidente du conseil local FCPE a été convoquée par la Police Judiciaire de Paris suite à la plainte de parents exclus de la FCPE.
Fin octobre 2014, sa voiture a été vandalisée. Elle a déposé une plainte pour harcèlement, qui n’a donné étrangement lieu à aucune suite... En décembre 2014, après avoir été entendue par la juge d’instruction, elle a été mise en examen pour diffamation ainsi qu’Emmanuel Chareix de la FCPE 94.

Les soutiens

Soutenue par un comité de soutien large et pluriel, Stéphanie a aussi reçu bon nombre de soutien dont celui de la ministre de l’éducation, Mme Najat Vallaud-Belkacem, dans un courrier adressé le 16 juillet 2015 à Stéphanie Michel lui a écrit :
« J’ai pleinement conscience du soutien que la FCPE a apporté au plan d’action que nous avons développé en faveur de l’égalité entre les filles et les garçons à l’école »
« A cet égard, la FCPE de Fontenay-sous-Bois a été particulièrement active pour veiller à ce que ce principe primordial soit compris par l’ensemble des familles »
« souhaite, par le présent courrier, saluer l’importance de votre investissement ainsi que votre engagement pour l’égalité entre les filles et les garçons et pour l’indispensable co-éducation que je souhaite encore voir renforcer. »

Nous citoyens, parents d’élèves, enseignants, élus, réaffirmons notre soutien à cette
militante associative, membre de la communauté éducative, mise en cause dans son mandat d’élue représentant la principale fédération de parents d’élèves.
Nous appelons toutes les personnes attachées aux valeurs d’égalité et de laïcité au sein de l’école, à être solidaires de Stéphanie Michel.
Nous réaffirmons que les attaques dont Stéphanie Michel et Emmanuel Chareix sont victimes portent
directement atteinte au légitime engagement de tous les parents d’élèves .
C’est notre conception de l’égalité et de la laïcité qui est remise en cause.
Nous appelons toutes les personnes attachées aux valeurs d’égalité et de laïcité au sein de l’école de la République, et à l’égalité fille / garçon à être solidaires de Stéphanie Michel et Emmanuel Chareix.

Plus que jamais, réaffirmons notre soutien à Stéphanie et Emmanuel
Par notre présence le vendredi 8 avril 2016 à 13h30 au tribunal de Créteil

Contact : soutien.smichel.fontenay@gmail.com

Contacts presse :

Pour le comité de soutien : Olivier Vinay : 06 20 55 57 61 / Aude Leroy : 06 77 96 61 13

Pour la FCPE 94 : GillesPoletti : 06 33 77 11 67

Le 4 avril 2016