SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Rythmes scolaire à Vitry c’est la galère
Article publié le 17 mars 2015

Rythmes scolaire : C’est la galère !

Dès février 2013 les enseignant-es se sont mis en grève massivement à plus de 80% dans le Val de Marne pour dire NON à la réforme des rythmes scolaires. Depuis c’est toute la communauté éducative de Vitry-sur-Seine qui lutte contre sa mise en place. Nous dénonçons une réforme qui accentue les inégalités territoriales, dégrade sérieusement les conditions de travail, et ne favorise en rien la réussite des élèves.

Nous avons fait de nombreuses assemblées générales (AG), des grèves, des rassemblements, où nous étions nombreux. L’ancien Maire de Vitry disait qu’il ne mettrait pas en place la réforme des rythmes, « ni en 2015, ni en 2016, ni jamais ». Aussi, les citoyens et la communauté éducative se sont sentis trahis, en apprenant pendant les vacances d’été 2014 les nouveaux horaires : 9 h-12h - 14 h- 16h15 avec le mercredi matin travaillé et 2h de temps méridien pour la cantine et des activités périscolaires.

Dès le 1er septembre, nous étions une trentaine réunis en AG pour envisager des actions pour protester contre la mise en place des rythmes . Nous avons depuis fait de nombreuses AG (avec jusqu’à 60 participant-es dont les représentant-es des parents et les représentant-es CGT des personnels territoriaux), des rassemblements devant la circonscription et devant la mairie où nous avons mis des banderoles, nous sommes allé-es faire signer des pétitions (SUD éducation, SNUipp, FO, CGT territoriaux) et évidemment nous avons fait plusieurs journées de grève.

Le collectif d’enseignant-es Vitriots a rédigé un questionnaire précis, avec des questions fermées et ouvertes, pour faire un bilan de la situation vécue sur le terrain. 165 questionnaires ont été dépouillés, et les résultats sont éloquents : 86 % trouvent cette réforme inégalitaire, 73% ont eu une rentrée plus difficile que les autres années et surtout cette réforme n’était pas prioritaire. Pour les enseignant-es la mesure à prendre en urgence était et reste la baisse des effectifs par classe.

Toute la communauté éducative est impactée par la mise en place de ces rythmes. Comme dans de nombreuses autres villes, il n’y a pas la possibilité de mettre en place des activités de qualité sur le temps méridien. Suite à notre intervention, l’actuel maire, J-C Kennedy a fait un communiqué dénonçant cette réforme et le manque de budget nécessaire, budget qui sera encore réduit avec la réforme territoriale en cours.

Les semaines, en réalité très allongées avec le mercredi matin, sont difficiles ; les enseignant-es, les agent-es et les élèves sont exténué-es et les arrêts maladie sont nombreux. Les enseignant-es sont moins motivé-es pour mener des projets, et beaucoup réfléchissent à se reconvertir (même en début de carrière !)

A Vitry-Sur-Seine, nous ne lâchons pas, notre prochaine AG aura lieu jeudi 26 mars, nous déciderons d’actions visibles pour la grève du 9 avril . Nous allons renouveler notre demande d’audience aux inspecteurs/trices et demander à être reçu-es par Mr le Maire.
Nous allons nous rapprocher des écoles et collèges mobilisés à Ivry, puisque toutes les mesures dénoncées répondent à une seule et même logique de réduction des moyens alloués à l’école pour tous et toutes, pour laisser une place de plus en plus importante au secteur privé.

Cette question des rythmes scolaires et la cerise sur le gâteau ! Plus que jamais nous exigeons l’abrogation immédiate des décrets Peillons et Hamon !

Nous ne devons pas nous résigner, mais bien au contraire, nous unir et nous organiser pour faire face à ces attaques et les combattre. Plus nous serons nombreux-euses et plus nous serons fort-es.