SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Rentrée 2012 dans le 2nd degré
Article publié le 2 septembre 2012

Les mesures d’urgence n’ont pas été prises ni au plan national ni au niveau de l’académie de Créteil ; nous allons
vivre la pire rentrée depuis 5 ans, celle préparée par Sarkozy-Châtel.

Dans les établissements de notre académie
malgré une augmentation des effectifs il y a toujours 466 postes supprimés dans le second degré !

Dans les collèges, les IA(aujourd’hui nommées DSDEN) n’ont pas reçu tous les moyens pour faire face aux 2800
élèves supplémentaires attendus. Les créations de classes sont insuffisantes et relèvent souvent d’heures
supplémentaires, des heures de réserve et non de moyens nouveaux attribués en juin.

Conséquences ? La suppression des dispositifs d’aide aux élèves, l’augmentation des effectifs par classe, la remise
en cause des seuils dans le 93 et dans les ZEP... Le LPC (Livret Personnel de Compétence) pourtant jugé inefficace
par V. Peillon est maintenu comme la notion de socle commun.

En Lycée général, les effectifs sont très chargés et les montées en seconde largement sous estimées. Il y avait cet
été 1000 élèves non affectés et les 11 ouvertures de classes concédées en juillet ne suffiront pas.

Conséquences ? Les effectifs de nombreuses classes de lycée seront de 34 ou 35 élèves. Dans un contexte
d’austérité budgétaire maintenue, le rectorat n’a pas financé partout les options facultatives (Langue Vivante 3,
latin, arts…). Tout cela est laissé à la globalisation horaire de la réforme du lycée avec, à la clé, la concurrence
entre disciplines et lycées.

En Lycées technologique et professionnel, la casse atteint des sommets. La réforme des séries technologiques
aboutit à une reconversion forcée de collègues dont les disciplines disparaissent. En lycée professionnel , le recul
des élèves scolarisés grâce à la suppression d’une des années de formation aboutit à des mutations forcées ou des
licenciements inacceptables de non titulaires.

Pour les stagiaires avec 3 h de décharge éventuelle c’est la même galère qui s’annonce alors que le Ministère
pouvait faire autrement. Les vies scolaires ne seront pas plus renforcées et les médiateurs de vie scolaire qui
devraient être recrutés sont une réponse sécuritaire qui ne correspond pas au besoin des établissements en
personnels de surveillance stables et formés.

SUD Education revendique un plan d’urgence pour les départements de l’académie de Créteil. Il s’ agit, à
terme d’au moins 2000 postes qui devraient être recréés dans le second degré pour assurer un service public
d’éducation digne de ce nom.

SUD Éducation appelle les personnels à se réunir en Assemblée Générale dès la rentrée, à se mobiliser, à
coordonner leurs actions dans l’académie de Créteil comme au plan national.

Dans le 93, d’ores et déjà, nous appelons à une AG intersyndicale 93 (SNES, CGT educ, SUD) le mardi 11
septembre à 18h à la Bourse du travail de Bobigny.

Nous soutiendrons toutes les initiatives prises pour refuser cette nouvelle rentrée d’austérité et obtenir les
mesures de rentrée indispensables dans les écoles et les établissements.

La pire rentrée depuis 5 ans€ !

Exigeons de vrais changements€ !

Au sommaire

Edito P1

• Questionnaire de rentrée P2

• Emploi d’Avenir Professeur /
Concertation / Brèves de bahuts P3

• Contacts Sud P4

PDF - 256.7 ko
JA 2nd degré rentrée 2012 sept part 1
PDF - 105.4 ko
JA 2nd degré rentrée 2012 sept part 2
PDF - 180.9 ko
JA 2nd degré rentrée 2012 sept part 3
PDF - 286.1 ko
afffiche profs
PDF - 371.1 ko
affiche agents