SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Découvrir SUD éducation 93

Agenda


mardi 21 novembre
RIS Noisy-le-Sec
Grève profs/agent-e-s des collège mardi 21 novembre

jeudi 23 novembre
Stagiaires, formateur-trices et personnels de l’ESPE : tou-tes en grève !

lundi 27 novembre
Stage antihiérarchie 27 et 28 novembre 2017 à Paris

mercredi 29 novembre
AG du collectif des enseignant.e.s de classes d’accueil mobilisés mercredi 29 novembre à 13h30 à la bourse du travail de Bobigny

mercredi 6 décembre
RIS Aubervilliers

jeudi 7 décembre
RIS BONDY

mardi 12 décembre
AG des lycées en lutte du 93 - 18h30 à Saint-Denis

jeudi 14 décembre
[Réservé aux adhérent.e.s] Stage fédéral juridique niveau 1 : « Les statuts et le juridique au service des personnels et de l’animation syndicale » à Paris

jeudi 14 décembre
RIS Bagnolet

lundi 18 décembre
Stage syndical "Au croisement des oppressions - Où en est-on de l’antiracisme à l’école ?" les 18 et 19 décembre 2017 à Saint-Denis

mardi 19 décembre
AG du district 4 (Aulnay - Sevran - Tremblay - Villepinte) - 18h30, au Delyss, 5 rue des deux gares, métro Gare du Nord

jeudi 18 janvier
Stage Pédagogies alternatives et syndicalisme - l’individu grâce au collectif, malgré lui

vendredi 19 janvier
Stage Pédagogies alternatives et syndicalisme - l’individu grâce au collectif, malgré lui

jeudi 8 février
AG des lycées en lutte du 93 - 18h30 à Saint-Denis

lundi 12 mars
Stage syndical pour les assistant-es d’éducation et assistant-es pédagogiques

Réforme des statuts : missions, temps de travail, IMP et affectations à la rentrée 2015
Article publié le 17 juin 2015

Un nouveau cadre réglementaire à connaître.

Les obligations de service des enseignant-es (c’est-à-dire les heures « présence-élèves ») n’ont été modifiées ni en 1956, ni en 1969 ni en 1982, lors des diverses mesures de révision de la durée légale du travail. Pourtant la charge de travail des enseignant-es n’a cessé d’augmenter et de se diversifier.
Désormais, au-delà des tâches de préparation et de gestion des cours, se développe un ensemble de contraintes et d’activités « annexes », incontournables et dévoreuses de temps : conseils, réunions, concertations, orientation, etc. Deux études sur le temps de travail des enseignant-es en 2010 ont été publiées le 13/07/2013 par la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance du Ministère de l’éducation nationale (DEPP) : elles confirment cette augmentation de la charge de travail. Les obligations de service des enseignant-es du second degré, modifiées par le décret du 20 aout 2014 (JO du 23 aout 2014) et par sa circulaire d’application du 29 avril 2015(BO 18 du 30 avril) ne font qu’accentuer cet état de fait. SUD Éducation a voté le 27 mars 2014 en CTM contre le décret modifiant les missions et services des enseignant-es du 2nde degré ; nous nous sommes ensuite prononcé-es contre le décret et les autres textes réglementaires notamment ceux créant les IMP qui sont associés à ces nouveaux statuts. Ces textes seront en application dès la rentrée 2015, ils auront pour conséquence d’alourdir la charge de travail des enseignant-es, en termes d’horaires et de missions, d’accentuer et de multiplier les pressions hiérarchiques et la concurrence entre les personnels.

SUD Éducation demande une autre réforme des statuts. Les nombreuses missions qui incombent désormais aux enseignant-es, si elles sont désormais reconnues, ne donnent en réalité lieu à aucune réduction de service, les textes règlementaires se contentent de les lister. A cela s’ajoute que rien n’est fait pour diminuer le temps de travail des enseignant-es, qui, pour SUD Éducation est un enjeu prioritaire des luttes à mener – et ce par delà notre profession. Pour cette raison nous revendiquons une baisse du temps de travail et la prise en compte des autres tâches notamment de concertation par des décharges de service. C’est l’inverse de la réforme actuelle, qui ne baisse pas les maxima de services et, pire, met en place un système de pondération qui risque de se révéler défavorable pour une majorité de collègues et les PLP en sont officiellement exclu-es tout comme les enseignant-es du 1er degré intervenant dans le secondaire (PE en Segpa, EREA et ULIS). Ce décret met en place le tout indemnitaire en remplacement des décharges de service. L’explosion du temps de travail des collègues est à redouter partout où l’action syndicale ne permettra pas de stopper la réunionite des chefs d’établissement. Enfin, les affectations sur plusieurs communes sont officialisées.

Sur cette page vous trouverez les références et les textes officiels (le décret sur la réforme des statuts, les deux circulaires de mise en application concernant les indemnités pour missions particulières et celui sur les obligations règlementaires de service), notre analyse et nos revendications pour lutter dans vos établissements, dans 4 documents organisés de la façon suivante :

I/ Des nouvelles missions sans compensation, des nouvelles missions pour augmenter la pression hiérarchique.
o 1/ Les missions
o 2/ Les missions complémentaires
-  II/ TEMPS DE TRAVAIL
o 1/ l’augmentation du temps de travail des enseignants renforcé par les nouveaux décrets
o 2/ Les pondérations
o 3 / Trois encadrés :
 La pondération éducation prioritaire
 Aspects spécifiques au PLP
 Les décharges de service
-  III/ NOUVEAU RÉGIME INDEMNITAIRE
-  IV / AFFECTATIONS

le décret

PDF - 76 ko

les circulaires

PDF - 331.2 ko

les missions

PDF - 251.3 ko

le temps de travail, les pondérations, les décharges

PDF - 126 ko

le nouveau régime indemnitaire (IMP)

PDF - 139.9 ko

les affectations

PDF - 177.8 ko