SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Découvrir SUD éducation 93

Agenda


mardi 21 novembre
RIS Noisy-le-Sec
Grève profs/agent-e-s des collège mardi 21 novembre

jeudi 23 novembre
Stagiaires, formateur-trices et personnels de l’ESPE : tou-tes en grève !

lundi 27 novembre
Stage antihiérarchie 27 et 28 novembre 2017 à Paris

mercredi 29 novembre
AG du collectif des enseignant.e.s de classes d’accueil mobilisés mercredi 29 novembre à 13h30 à la bourse du travail de Bobigny

mercredi 6 décembre
RIS Aubervilliers

jeudi 7 décembre
RIS BONDY

mardi 12 décembre
AG des lycées en lutte du 93 - 18h30 à Saint-Denis

jeudi 14 décembre
[Réservé aux adhérent.e.s] Stage fédéral juridique niveau 1 : « Les statuts et le juridique au service des personnels et de l’animation syndicale » à Paris

jeudi 14 décembre
RIS Bagnolet

lundi 18 décembre
Stage syndical "Au croisement des oppressions - Où en est-on de l’antiracisme à l’école ?" les 18 et 19 décembre 2017 à Saint-Denis

mardi 19 décembre
AG du district 4 (Aulnay - Sevran - Tremblay - Villepinte) - 18h30, au Delyss, 5 rue des deux gares, métro Gare du Nord

jeudi 18 janvier
Stage Pédagogies alternatives et syndicalisme - l’individu grâce au collectif, malgré lui

vendredi 19 janvier
Stage Pédagogies alternatives et syndicalisme - l’individu grâce au collectif, malgré lui

jeudi 8 février
AG des lycées en lutte du 93 - 18h30 à Saint-Denis

lundi 12 mars
Stage syndical pour les assistant-es d’éducation et assistant-es pédagogiques

Rassemblement régional du 12 février
Article publié le 6 février 2014

PDF - 129 ko
communiqué intersy + lettre aux maires
Les organisations syndicales du Val-de-Marne SNUipp-FSU, SNUDI-FO, SUD Education, CGT Educ’action,

A
Madame, Monsieur le Maire

Objet : invitation au rassemblement du 12 février contre la réforme des rythmes scolaires et à ne pas transmettre de projet d’organisation du temps scolaire

Créteil le 5 février 2014

Madame, Monsieur le Maire,

Nous nous adressons à nouveau à vous à la suite du succès du rassemblement du 29 janvier, devant l’Inspection Académique de Créteil, pour que le décret Peillon sur les rythmes scolaires ne soit pas mis en place à la rentrée prochaine, qu’il soit suspendu et retiré.
Des maires et des élus municipaux de 14 communes du département sont venus, malgré la pluie, aux côtés des enseignants, soutenir cette demande.

L’Inspectrice d’Académie nous a reçus pendant près de 2h. Nous lui avons déclaré :
« Parce qu’il est dangereux pour la sécurité des élèves, pour leurs conditions d’apprentissage et pour les conditions de travail des personnels, qu’ils soient enseignants, AVS, agents territoriaux ou animateurs : il ne règle aucun des problèmes posés pour les élèves, il remet en cause la spécificité d’une salle de classe qui ne peut devenir une salle polyvalente d’animation ; les élèves ne peuvent être laissés sans repères spatiaux et temporels comme cela risque d’être le cas dans certains scénarii d’activités périscolaires, les conditions de travail des enseignants et de tous les personnels sont détériorées, sans pour autant avoir amélioré les conditions d’apprentissage des élèves,
LE DECRET PEILLON NE DOIT PAS S’APPLIQUER ! »

L’Inspectrice d’Académie a reconnu la pertinence des problèmes soulevés par la délégation quant aux graves conséquences de l’application du décret et s’est engagée à transmettre au Ministre toutes nos remarques. Elle n’a pu apporter ni réponse, ni garantie, sur la sécurité des élèves, les problèmes de responsabilité, en particulier celle des directeurs qui sont les premiers exposés est pleinement engagée sur la totalité du temps scolaire (y compris l’APC) : temps de transitions, entrées et sorties, utilisation des locaux,…..

Dans ces conditions, nous lui avons demandé expressément de renoncer à son calendrier et de surseoir à toute application du décret à la rentrée dans les écoles du département.

Elle a aussi reçu une délégation des élus présents qui ont réaffirmé qu’ils s’associaient à notre demande de suspension.

A la date échéance du 31 janvier, l’Inspectrice d’Académie nous a informés que sur les 47 communes du département, seules 6 avaient transmis un projet d’organisation du temps scolaire.

Certains projets initialement déposés, validés ou non, ont été retirés.

Les réponses apportées par la DASEN et le nombre de projets qui lui sont parvenus montrent bien que rien n’est joué et qu’avec l’unité des enseignants, des parents, des agents territoriaux, et des élus nous pouvons obtenir la suspension de ce décret ; non seulement il ne permet aucune amélioration pour les élèves et les personnels, mais entraîne une dégradation des conditions d’apprentissage et des conditions de travail de tous et génère un coût financier très important pour les communes.

Les organisations syndicales du Val-de-Marne SNUipp-FSU, SNUDI-FO, SUD Education et CGT Educ'action, appellent les personnels et invitent les parents et les élus à manifester Mercredi 12 Février, à 13h30 devant le Ministère de l’Education Nationale au moment où se réunit le Comité de suivi national de la réforme des rythmes, afin d’exiger du Ministre qu’il suspende immédiatement le décret sur les rythmes scolaires.

Ensemble, nous nous adressons à nouveau à vous pour vous inviter à participer à nos côtés à ce rassemblement du mercredi 12 février (rendez-vous à 13h30 M° Solférino) et à soutenir cette mobilisation.

Dans l’immédiat, nous réitérons notre demande de ne pas vous engager dans la mise en oeuvre de ce décret et par conséquent de ne transmettre aucun projet d’organisation du temps scolaire à l’Inspectrice d’Académie, ou si un projet a déjà été transmis, de le retirer, à l’instar d’autres élus du département.

Les faibles remontées de projets malgré les relances récurrentes de l’IA, qui font suite au report de l’ensemble des communes du département, confirment toutes les difficultés posées par ce décret ; enseignants, parents, territoriaux sont unanimes pour exiger la suspension du décret. Nous avons besoin de votre présence à notre côté pour obtenir satisfaction.

En espérant votre soutien dans cette démarche, nous vous prions de croire, Madame, Monsieur le Maire, en notre profond attachement à la défense de l’école publique.

Pour le SNUipp-FSU                     Pour le SNUDI-FO                     Pour SUD Education                         Pour la CGT Educ’action
Hélène Houguer                             Marie-France Chiche                    Philippe Barre                                   Pascal Coudert

Rien n’est joué : avec l’unité enseignants, parents, agents territoriaux, élus nous pouvons gagner la suspension du décret !

Les organisations syndicales du département SNUipp-FSU, SNUDI-FO, SUD Education et CGT Educ'action, avec les Maires et élus présents au rassemblement du 29 janvier devant l’IA,

appellent à manifester

Mercredi 12 Février au Ministère de l’Education Nationale

Rendez-vous 13h30 Métro Solférino

Au moment où se réunit le Comité de suivi national de la réforme des rythmes

Afin d’exiger du Ministre

qu’il suspende immédiatement le décret sur les rythmes scolaires