SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Promotions d’échelons 2014, mode d’emploi
Article publié le 4 décembre 2014

Comment fonctionnent les promotions d’échelons dans le 1er degré.

PDF - 262.5 ko
Promotions d’échelons 1er degré, version maquettée
Promotions d'échelons 2014 2015

Promotions d’échelons, salaires

La CAPD des promotions des professeurs-e-s des écoles et des instituteur-trice-s aura lieu le 15 décembre 2014, c’est lors de cette CAPD que se décident les changements d’échelons. A chaque échelon correspond un indice qui sert au calcul du traitement (du salaire).

Remarque de SUD :

C’est la valeur de ce fameux point d’indice qui a été gelée sous la présidence Sarkozy en 2010 et que le gouvernement actuel a prolongé jusqu’en 2017…

Donc pour voir son salaire évoluer il faut avoir beaucoup de points d’indice, car le salaire se calcule comme suit :

Traitement indiciaire brut = indice de l’échelon X valeur du point d’indice (4.63).

Valeur brute du point d’indice : 4.63 euros par mois.

Il faut retirer du traitement indiciaire brut pour tous les collègues :

 Retraite 9.14 % du traitement brut 
 Retraite additionnelle 5% de l’indemnité de résidence et supplément familial
 
 CRDS 0,5% (sur 98,25% de tous les revenus)
 
 CSG 7,5% (sur 98,25% de tous les revenus)
 
 Contribution solidarité 1% de (traitement brut + indemnité de résidence + supplément familial moins pension moins RAFP)

Pour les adhérents à la MGEN, il faut déduire le montant de sa cotisation en lisant la grille des salaires.

La position de SUD :

Toute augmentation de ce point d’indice creuse un peu plus les écarts entre les salaires, en apportant plus à ceux et celles qui ont plus et moins à ceux et celles qui ont moins.

Contre cette logique inégalitaire, Sud Education revendique une augmentation uniforme des salaires.


Le calcul du barème pour changer d’échelon est assez flou pour beaucoup d’enseignant-es, SUD Education a donc demandé à la DSDEN 93 comment cela se passe, et voici la règle :

L’examen des promotions d’échelon est annuel et la période examinée est l’année scolaire pour les PE et l'année civile pour les instituteur-trice-s.

Le barème se calcule de la manière suivante:  

AGS (au 01/09/2014) + la note pédagogique x2 (au 31/08/2014)


L’AGS(Ancienneté Générale des Services) est calculée à partir de la date de recrutement en tant que stagiaire:  1 année = 1 point, 1 mois = 1/12ème de point, 1 jour = 1/365ème de point . 

Les changements d'échelon sont plus ou moins rapides en fonction notamment de la note attribuée après l'inspection.


Tout-e professeur-e des écoles est promouvable à l'échelon supérieur dès qu'il a atteint le temps nécessaire indiqué dans le tableau d'avancement.


Parmi les promouvables :
-30% de PE passe au Grand choix
- 5/7ème de PE passe au Choix
- le reste passe à l’Ancienneté 

La CAPD des promotions se réunit une seule fois par année scolaire. Cette année, elle se tiendra le 15 décembre 2014. Elle examine tous les avancements qui se font soit par anticipation, soit avec effet rétroactif. 

La position de SUD :

Encore une inégalité pour les enseignant-es du premier degré de Seine Saint-Denis : beaucoup d’inspecteur-trice-s ont du retard dans les inspections des collègues de leur circonscription, le rythme d’une 

inspection tous les trois ans en moyenne, n’est pas respecté partout, les promotions sont donc plus lentes.

Pour SUD Education l’inspection infantilise les enseignant-es, crée des inégalités dans l’avancement et n’apporte aucune réponse aux difficultés rencontrées quotidiennement sur le terrain ; la position de

supérieur hiérarchique n’étant pas compatible avec celle de conseiller-formateur.(lien vers la rubrique Refus d’inspection sur le site de SUD Education Créteil :

http://www.sudeduccreteil.org/Inspection-et-refus-d-inspection.html )

Théoriquement un « correctif » doit être appliqué en cas de retard d’inspection ce qui donne comme mode de calcul du barème :

AGS + (2 x la note pédagogique+correctif)

Correctif non cumulable de 0,5 ou 0,2 point.

Le droit au correctif est modulé en fonction de l'échelon détenu au 31 décembre et de la date de la note d'inspection.

Correctif 0,5 : - Après 2 ans de non-inspection de l'échelon 3 (stagiaire) au 5ème échelon.
- Après 3 ans de non-inspection du 6ème au 8ème échelon.
- Après 4 ans de non-inspection du 9ème au 11ème échelon.

Pour toute note supérieure ou égale à 19,5 sur 20, le correctif appliqué sera de 0,2 si l'ancienneté de la note est supérieure à 4 ans au 31 décembre quel que soit l'échelon détenu.

Tableaux d’avancement et grilles des salaires

Grille avancement PE

Grille avancement Instituteurs

Grille avancement PE hors classe

Conclusion de SUD :

Le salaire moyen des professeur-e-s des écoles français-es est de 17 % inférieur à la moyenne des pays de l'OCDE, les enseignant-e-s du primaire sont sous-payé-e-s : exigeons une hausse des salaires !