SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Paye des AED : des retards inexcusables ! - Situation des AED étrangers : une discrimination innacceptable !
Article publié le 2 décembre 2014

Depuis la rentrée, Sud Education a été alerté par les AED (Assistant-e-s d’Education) de retards de paiement pour les nouveaux contrats ; dans le cas des AED étranger-e-s, ils sont contraint-e-s par les services de l’Education Nationale de signer des contrats de travail dont la durée est alignée sur celle de leur titre de séjour. Au mois d’octobre déjà, nous pointions cette situation purement discriminatoire : http://www.sudeduccreteil.org/Ni-travail-gratuit-ni.html

Reçu en audience intersyndicale au rectorat sur ces questions le vendredi 21 novembre, Sud Education n’a pu que constater le cynisme doublé d’incurie de notre institution.

Il existe encore fin novembre de nombreux cas de non paiement sans avance du rectorat et cela pour des contrats débutant en septembre.Celui ci s’est engagé à faire le nécessaire, ce que nous vérifierons.

Dans le cas des AED étangers les services du rectorat ont bien confirmé que la préfecture avait donné pour consigne d’aligner le contrat de travail sur le titre de séjour. Mais devant notre rappel des textes en vigueur, ils n’ont pu justifier juridiquement ce parti pris.

La politique de l’EN en la matière est purement et simplement discriminatoire. Un employeur ne peut pas présager du renouvellement ou pas du titre de séjour de son ou sa salarié-e. Titre de séjour puis récépissé de la demande de renouvellement permettent à leurs détenteurs-trices de travailler en toute légalité.
Les services de l’EN n’ont pas à refaire signer un contrat de travail aux AED qui avaient des contrats excédant leur titre de séjour. Les services de l’EN n’ont pas à systématiser l’alignement des contrats sur la durée du titre de séjour.

Sud Education condamne avec la plus grande vigueur cette politique, et compte construire une riposte unitaire, intersyndicale et inter-associative, pour y mettre un terme, par tous les moyens qui s’avèreront nécessaires (mobilisation, démarches juridiques).