SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Mouvement de grève au collège Jacques Prévert de Noisy le Sec
Article publié le 14 avril 2016

Les professeurs du collège Jacques Prévert, Noisy-le-Sec
Noisy-le-Sec, le 12 avril 2016
réunis en assemblée générale avec leurs sections syndicales
SNES FSU, FO, SUD.

À

Madame la Rectrice de l’Académie de Créteil
S/C Monsieur le Directeur Académique des Services Départementaux de l’Education Nationale
S/C de Monsieur Chané, Principal du collège Jacques Prévert

Objet : Mouvement de grève au collège Jacques Prévert.

Madame la Rectrice,

Les enseignants du collège Jacques Prévert de Noisy-le-Sec réunis en assemblée générale hier (lundi 11 avril 2016) ont refusé de reprendre les cours à 13h et continuent ce jour, suite à l’absence de réaction de la part de la direction et de la DSDEN face aux problèmes de fonctionnement rencontrés dans l’établissement.

Depuis le début de l’année, nous avons à plusieurs reprises pointé les dysfonctionnements, proposé des solutions à la direction (rédaction par les professeurs d’un protocole vie scolaire qui n’est pas en place), envoyé des délégations tous les mois à la direction pour établir un dialogue et toujours être force de propositions : cela n’a abouti à aucune amélioration. Les conditions de vie au collège se dégradent pour tous (les élèves et l’ensemble du personnel) et des pressions hiérarchiques sont exercées via les notes administratives ou des informations contradictoires voire mensongères.

Après de nombreuses tensions, nous avons obtenu un rendez-vous à la DSDEN le 20 janvier 2016. Une médiation nous a été promise avec la venue de Madame Picard, chargée de mission vie scolaire, avant les vacances de février. Celle-ci ne s’est toujours pas présentée, nous attendons cette médiation depuis presque trois mois.

Nous avons fait toutes les démarches possibles pour obtenir une amélioration. Rien n’y fait et nous avons été contraints de nous mettre en grève pour que la situation s’améliore et pour reprendre les cours dans des conditions d’enseignement décentes.

Nous demandons aux services de la DSDEN de se déplacer dans notre établissement pour rétablir un dialogue avec la direction et procéder à une médiation. Pour l’instant, la réponse de la DSDEN est un rendez-vous le vendredi 15 avril à 17h veille des vacances. Cela ne saurait satisfaire nos revendications et nous attendons une date de médiation le plus vite possible dans les locaux du collège Jacques Prévert.

Les enseignants du collège Jacques Prévert réunis en assemblée générale le mardi 12 avril 2016