SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Mobilisations dans l’académie de Toulouse
Article publié le 17 décembre 2014

Des nouvelles de Toulouse, envoyées par les camarades de SUD.

La journée d’hier (mardi 16) fut plutôt réussie dans le 31.

Une AG inter-établissement rassemblant plus de 120 personnes et une dizaine d’établissement s’est tenue à l’université du Mirail. Syndicalement étaient présents SUD, la FSU et la CGT.

Le mouvement est porté par le collège Bellefontaine qui demain achèvera sa 3e semaine de grève. Ils seront reçus par la rectrice demain. Ils sont dans l’ensemble déterminés à poursuivre s’ils n’obtiennent rien de tangibles à la rentrée. LEur caisse de grève est un petit succès, ils organisent vendredi soir une soirée de soutien et font preuve d’une remarquable solidarité. Sud Education les a soutenu autant qu’il a pu mais tout le monde s’accorde pour remarquer qu’ils font une très belle grève, riche et stimulante du point de vue des apprentissages de luttes.

L’AG a pris date pour la rentrée en rappelant l’enjeu des DGH en janvier et la nécessité de poursuivre la mobilisation, en dépassant le cadre de l’éducation prioritaire et élargissant à la nécessité d’une véritable politique pour l’éducation globale dans ce pays. L’AG a souligné le refus de favoriser l’éducation prioritaire au détriment d’autres zones géographiques. L’AG a appelé à une grève pour le jeudi 8 janvier afin de poursuivre la mobilisation.

Sud Education 31 se prononcera en AG mais a priori soutient la démarche. La FSU est relativement timide mais partagée aussi selon ses tendances sur les suites. Mais l’idée de mobilisation et de montée en puissance en n’est clairement pas écartée.

L’après-midi une action a eu lieu : une trentaine de collègues notamment de Bellefontaine ont envahi la salle des Illustres au Capitole et déployé une banderole pendant plus d’une heure sur la place au grand dam de la municipalité qui a envoyé des représentants, à qui nous n’avions pas grand chose à dire mais qu’on a bien em...dé.

Ensuite une manif de 200 personnes, très dynamiques et très bien médiatisée a rejoint la préfecture où une délégation a été reçue : les revendications ont été transmises au préfet qui est comptable de l’application de la loi dans son département, ce que demande notamment les collègues de Bellefontaine.

Aujourd’hui un rassemblement à l’appel de la fsu devant le rectorat dans le cadre de son appel national. Une quarantaine de personnes en tout. Une délégation reçue...les autorités du rectorat n’ont pas grand chose à dire et à ajouter. Elles cherchent semblent-ils à faire baisser la pression avant les vacances mais se sont montrées dans leurs petits souliers...la mobilisation les inquiète.

Info à confirmer mais il semblerait que les écoles d’Empalot en lutte depuis début novembre resteraient dans le dispositif REP. La lutte paie et leur fait peur !