SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Mobilisation rythmes : on continue après le succès du 14 !
Article publié le 19 novembre 2013

2013-14-communiqué-bilan&suites La grève du 14 novembre a été un succès dans le département, en dépit de l'absence du SNUIPP aux niveaux national et du 93. Il faut noter que de nombreuses sections locales, ou des collègues isolés, nous ont cependant rejoints. Avec un taux de 70 % à 90 % dans la plupart des villes du 93, appliquant ou non les rythmes cette année (Montreuil, Saint-Denis, Aubervilliers, Romainville, Bondy, Pantin, Sevran...), plus de 70% dansle 94 où aucune ville n'applique. 70 % des instituteurs parisiens étaient en grève (moins de 50 % selon le ministère...). Les territoriaux ont également largement suivi le mot d'ordre de grève, entraînant la fermeture de nombreux centres de loisirs.

La pression sur le gouvernement s'accroît, la mobilisation des personnels ne faiblit pas depuis l'année dernière. De plus en plus de villes, dont des villes de gauche suite à la grève (Bagnolet et Vitry dans l'académie de Créteil), ont annoncé leur intention de ne pas appliquer le décret.

SUD Education continuera à travailler pour l'élargissement de l'intersyndicale actuelle SUD-CGT-FO de l'éducation et des territoriaux, afin de porter le plus largement possible nos revendications, sur lesquelles les collègues se sont mis en grève :
- suspension immédiate de l'application du décret dans les villes concernées,
- abrogation du décret rythmes.

SUD Education relaie la volonté exprimée de nombreuses assemblées générales (dans divers départements) pour :
- un jour de grève tout début décembre sur les mêmes mots d'ordre,
- la question de la grève reconductible si nous ne sommes toujours pas entendus d'ici là.

Nous interviendrons en ce sens pour la prochaine intersyndicale nationale le 20 novembre.