SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Mesures sécuritaires : jusqu’où le gouvernement va t-il aller ?
Article publié le 15 décembre 2015

Nous avons appris qu’une consigne de la préfecture (93) aurait été donnée à l’occasion des réunions de remise des bulletins dans les établissements scolaires, demandant aux parents de présenter obligatoirement d’une pièce d’identité à l’entrée de l’établissement.
Or de nombreuses familles n’ont pas ce document ou, si elles ont des pièces d’identité d’une autre nationalité, elles pourraient hésiter à les présenter dans le contexte actuel.

Cette mesure vient s’ajouter à un arsenal sécuritaire qui se déploie dans nos écoles et nos établissements, et plus largement dans la société dans son ensemble avec l’état d’urgence. Après l’interdiction des sorties scolaires, les fouilles dans les classes ou à l’entrée des établissements, ce sont maintenant les parents des nos élèves qui sont stigmatisés et à qui la porte des écoles est fermée.

Nous rappelons que l’identité des personnes entrant dans un établissement peut être demandée et confirmée avec n’importe quel document. Les personnels de l’éducation nationale ou les agents des collectivités territoriales ne sont pas des assistant-e-s de police judiciaire et ne sont pas plus à même de demander une pièce officielle d’identité que de fouiller les effets personnels des élèves.

SUD éducation Créteil s’oppose à l’ensemble des mesures liberticides et sécuritaires, à l’école comme ailleurs. L’école doit continuer d’être un lieu accueillant et ouvert sur le monde et non se transformer en centre fermé participant au contrôle des classes populaires.