SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Lycée Emilie du Châtelet - Serris
Article publié le 17 février 2013

Courrier envoyé aux conseillers régionaux (PS, FdG, EELV) concernant le risque de non titularisation d’une agent élevant seule 4 enfants. Elle risque également de perdre son logement, puisque elle est logée dans le Lycée.

PDF - 28.6 ko
Courrier aux léus

Objet réunion SUD Education / agents

PDF - 14.2 ko
document à télécharger

Madame,

Suite à l’heure syndicale tenue le 8 février dernier au Lycée Emilie du Châtelet, avec les agents territoriaux, ceux-ci nous ont part de nombreux points inquiétants relatifs aux conditions de travail et aux règles d’hygiène et de sécurité.


Point 1 – Registre santé et sécurité au travail :

Les agents, malgré les propos de la directions de l’établissement ont déclaré unanimement ne pas savoir où se trouve ce registre. Nos représentants, suite à cette réunion, ont cherché à se renseigné auprès de deux personnels d’intendance. Ces personnes ont refusé de répondre, parfois sur un ton inapproprié. Finalement, nos représentants ont eu ce renseignement, à savoir que ce registre se trouve dans le bureau de l’attachée d’intendance. Le fait que ce registre se trouve dans le bureau d’un responsable hiérarchique constitue un obstacle pour les personnels. Nous demandons que la direction fasse preuve de bonne volonté quant à l’utilisation de ce droit (article 5 du décret 82-453 du 28 mai 1982) et informe les personnels par une note de service de l’existence de ce registre, que celui-ci soit facile d’accès, à la loge par exemple.


Point 2 – Manquements aux règles d’hygiène et de sécurité :

Les agents ont faits avoir qu’ils ne possédaient qu’une tenue par semaine en cuisine, alors qu’il en faut une par jour.
Du fait de la mauvaise qualité des sabots, un personne a attrapé une mycose en cuisine. Les personnels ne possédant qu’une seule paire de chaussures.

Point 3 – conditions de travail :
Les personnels ne connaissent toujours pas les horaires qu’ils devront effectuer pendant les permanences d’été, contrairement à ce que prévoit le règlement temps de travail. Nous avons rappelé la règle : dans ce cas, il faut appliquer les horaires de l’année passée.
Il semblerait que conformément à ce qui nous a été rapporté lors de l’entretien avec la région, le 19 décembre dernier, les personnels soient affectés à des tâches qui ne relèvent pas de leur statut : nettoyage des salles du GRETA, restaurant hôtelier. Nous leur avons rappelé la position de la région à e sujet.
Les agents ne perçoivent plus depuis quelques années la prime BAC.
Ils demandent également la création d’un poste de lingère.


Point 4 – titularisation d’une stagiaire :

Des menaces pèsent sur la titularisation d’un personnel stagiaire, suite à un rapport que nous jugeons diffamatoire qui a fait l’objet d’une demande de protection fonctionnelle.
SUD Education n’acceptera pas qu’une mère élevant seule 4 enfants se retrouve sans emploi et sans logement (elle occupe un logement en COP au Lycée).

PDF - 29.5 ko
Communiqué grève

SUD EDUCATION CRETEIL