SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Découvrir SUD éducation 93

Agenda


jeudi 2 novembre
Stage du GFEN - Construire l’égalité dans nos classes... Quelles pratiques ?

vendredi 3 novembre
Stage du GFEN - Construire l’égalité dans nos classes... Quelles pratiques ?

lundi 6 novembre
Assemblée générale extraordinaire de préparation de congrès fédéral - lundi 6 novembre 2017

jeudi 16 novembre
Stage "Militer dans le 93 "

vendredi 17 novembre
Assemblée générale du vendredi 17 novembre 2017

lundi 20 novembre
Manifestation nationale du Travail Social Ile de France

mardi 21 novembre
RIS Noisy-le-Sec

lundi 27 novembre
Stage antihiérarchie 27 et 28 novembre 2017 à Paris

lundi 18 décembre
Stage syndical "Au croisement des oppressions - Où en est-on de l’antiracisme à l’école ?" les 18 et 19 décembre 2017 à Saint-Denis

mardi 19 décembre
AG du district 4 (Aulnay - Sevran - Tremblay - Villepinte) - 18h30, au Delyss, 5 rue des deux gares, métro Gare du Nord

jeudi 18 janvier
Stage Pédagogies alternatives et syndicalisme - l’individu grâce au collectif, malgré lui

vendredi 19 janvier
Stage Pédagogies alternatives et syndicalisme - l’individu grâce au collectif, malgré lui

Limites du pouvoir hiérarchique
Article publié le 10 décembre 2013

Dur d’être un agent dans les collèges du Val de Marne

Le 20 novembre 2013, le service juridique du Conseil général du Val de Marne répond à agent qui avait déposé une demande de protection fonctionnelle que celle-ci ne peut être acceptée pour les raisons suivantes :
« … les faits que vous relatez dans votre courrier ne permettent pas d’établir l’existence d’agissements de harcèlement moral à votre égard. Au regard de l’ensemble des éléments portés à notre connaissance, il apparaîtrait que les interventions et rappels à l’ordre du gestionnaire à votre égard visaient à assurer le bon fonctionnement du service et n’ont pas excédé les limites de l’exercice normal du pouvoir hiérarchique.  »

Rappel des griefs énoncés :


 
 Agression physique de la part de l’intendant (m’a attrapée par l’épaule pour me faire sortir d’un local),
 agressions verbales récurrentes,
 Il m’isolait de mes collègues,
 Il m’interdisait de déjeuner à la cantine,
 Il a voulu m’interdire de participer à une HMI,
 Il me hurlait dessus régulièrement – en privé ou devant témoins, élèves, agents,
 Il me demandait en hurlant de refaire un travail déjà fait sans avoir vérifié s’il avait été fait,
 Il a vérifié le contenu de mes poches alors que je me rendais aux toilette (y a trouvé des serviettes hygiéniques),
 Il a refusé de me noter parce je m’étais arrêtée en maladie,
 Il n’a pas pris en compte un arrêt de travail,
 Il me disait que je n’avais plus le droit de m’arrêter en maladie,
 Il me menaçait plusieurs fois par semaine d’un rapport disciplinaire,
 Il a alourdit mon travail pour plaire à une nouvelle venue (qui portera plainte par la suite pour agression sexuelle),
 Il répondait en hurlant à toute question « c’est moi le chef ! »,
 Il me faisait faire 2h 30 de temps de travail de plus par semaine.
 Il m’a fait travailler, ainsi que mes collègues, 10h 30, le 4 avril 2013, ne respectant pas ainsi la durée légale du travail.

Ce personnel a dû s’arrêter à plusieurs reprises pour protéger sa santé. La DRH du conseil général ne l’a jamais reçue. Pire encore, alors qu’elle avait l’occasion de l’écouter parler de sa souffrance u travail, elle ne l’a pas laissé s’exprimer.

Jusqu’où ira la limite du pouvoir hiérarchique au sein du conseil général ?
Quels sont les pouvoirs de la hiérarchie fonctionnelle (intendants, principaux) ?

Rappelons qu’une agente agressée sexuellement par un intendant a été déplacée et que jamais le conseil général n’a cru bon de prévenir le Rectorat.