SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Le lycée Mozart du Blanc-Mesnil bloqué par les lycéen-nes en lutte contre la loi travail
Article publié le 1er avril 2016

Le lycée Mozart au Blanc-Mesnil est bloqué depuis ce matin 8h00.
Une assemblée générale des enseignant-e-s s’est tenue dans la matinée, qui a réaffirmé son soutien au mouvement de la jeunesse contre la loi travail. Deux représentant-es des élèves assistaient par ailleurs à cette AG.
Des membres de l’UL CGT du Blanc-Mesnil sont venus soutenir le "blocus".

Communiqué des personnels enseignants du lycée Mozart réunis en assemblée générale
Soutien au mouvement lycéen pour le retrait de la « loi travail »

Nous, professeurs du lycée Mozart réunis en assemblée générale ce 1er avril à 10h, constatons que la mobilisation contre la "loi travail" s’intensifie et prend de l’ampleur. En effet, la manifestation parisienne d’hier à laquelle un cortège nourri de professeurs et d’élèves du lycée a participé était imposante et déterminée et cela malgré la pluie battante et continue.
Ce matin, en arrivant au lycée, nous avons constaté que les élèves sont toujours aussi bien organisés et soucieux de la légitimité de leur action. C’est suite à une assemblée générale et des prises de parole, qu’ils ont décidé de bloquer à nouveau le lycée. Le blocage était donc massif, et très soutenu par les élèves. En effet seulement quelques élèves ont souhaité entrer par la petite porte de la loge, laissée ouverte pour des raisons de sécurité par la direction, et avec l’accord des élèves mobilisés qui ont ainsi fait preuve une nouvelle fois de leur sens des responsabilités. Cette popularité du mouvement est d’autant plus claire que la direction a fortement incité les élèves sur place et leurs parents par voie de SMS à mettre fin au blocus.
De plus, cette action de blocage s’inscrit dans le cadre d’une mobilisation générale qui s’amplifie partout ailleurs, et notamment en région parisienne : au moins une trentaine de lycées bloqués, par exemple à Aulnay-sous-Bois, Aubervilliers, Gennevilliers et Paris, où une manifestation lycéenne devait débuter à 11h à place de la Nation.
Ainsi, comme professeurs, nous réaffirmons notre soutien à ce mouvement lycéen, et notre détermination à continuer à nous mobiliser activement au sein du mouvement général contre la "loi travail". Nous discuterons et voterons notre participation à la grève et la manifestation du mardi 5 avril en assemblée générale le lundi 4 à midi.
Au sujet de la mobilisation au lycée Mozart aujourd’hui, notre position reste inchangée : tant que le lycée sera bloqué massivement, et sur des revendications claires que nous partageons, nous ne prendrons pas les élèves car il nous est impossible d’assurer les cours dans des conditions normales. De plus, il nous paraît inacceptable qu’une quelconque mesure répressive soit prise contre des élèves mobilisés. Nous nous y opposerons fermement avec tous les moyens dont nous disposons.

Texte adopté à l’unanimité des votants.