SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

La grève continue au collège Victor-Hugo, Aulnay-sous-Bois !
Article publié le 2 mars 2017

Communiqué des enseignants grévistes

Soutenez-nous avec la caisse de grève ! https://www.lepotcommun.fr/pot/j0os2a5m

Suite aux propos insultants tenus par le principal sur un enseignant, la DSDEN a reçu mercredi après-midi une délégation d’enseignants du collège Victor-Hugo d’Aulnay-sous-Bois, pour leur dire qu’elle entendait la gravité de la situation… mais qu’elle ne pouvait rien faire pour l’instant. Les enseignants continuent donc le mouvement entamé lundi, avec à nouveau 70 % d’enseignants grévistes ce jeudi 2 mars.

Le vendredi 24 février, dans le couloir de l’administration, portes des bureaux ouvertes, l’enseignant victime avait entendu, de manière fortuite, le principal dire à son adjoint, « Au fait, j’ai reçu le PV du CA envoyé par M. [nom de l’enseignant], quelle petite pute ce mec ». Suite à cet incident, les enseignants du collège Victor Hugo d’Aulnay-sous-Bois ont décidé lundi d’une grève jusqu’au vendredi 3 mars, reconductible.

Cette insulte de « petite pute » est symptomatique du mépris et du manque de considération du principal à l’égard de son équipe et vient s’ajouter à une longue liste de dysfonctionnements signalés aux autorités compétentes depuis janvier 2015, sans que cela n’empêche le pourrissement de la situation :

o Comportements irrespectueux : comportements et propos sexistes, dénigrement du personnel enseignant de manière répétée et sans fondement (imitation, propos insultants tenus pendant les réunions) et dénigrement des parents, remise en cause du travail, de l’autorité et du professionnalisme des enseignants,

o Non-respect des règles de fonctionnement des instances locales : tenue d’un conseil d’administration sans convocation des représentants enseignants, non-respect de décisions votées en conseil d’administration, non-respect des délais imposés par le code de l’Education,

o Organisation défaillante : préparation insuffisante des deux dernières rentrées scolaires, absence de communication sur les décisions impactant la vie de l’établissement,

o Gestion des élèves : incohérence dans le suivi des faits de violence, verbale ou physique, entre élèves ou contre des adultes, présence insuffisante des membres de la direction pour cadrer les élèves lors des mouvements.

Dans ces conditions, il n’est plus possible de remplir sereinement et efficacement notre mission d’enseignement. Face à cette situation bloquée qui ne peut que gravement nuire à la scolarité des enfants de la cité des 3000, nous réitérons donc ce jeudi notre demande de départ du chef d’établissement.

Les enseignants grévistes du collège Victor-Hugo

Soutenez-nous avec la caisse de grève ! https://www.lepotcommun.fr/pot/j0os2a5m