SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

La DSDEN 93 envoie les Equipes Mobiles de Sécurité sur parents et personnels !
Article publié le 11 mars 2015


La D.S.D.E.N. du 93 acculée envoie les équipes mobiles de sécurité sur les personnels et les parents.


Le nouveau DASEN du 93 M. Wassenberg a une étrange façon de mener le dialogue avec les enseignant-es dans le département.

En effet le jeudi 5 mars, cinq établissements d’Aubervilliers et un collège de La Courneuve soutenus par SUD Education Créteil ont demandé audience à la DSDEN 93 par rapport à leur DHG, le nouveau directeur académique a refusé de les recevoir et a envoyé la cavalerie. Des accrochages ont eu lieu avec des collègues venu-es demander des moyens pour leurs élèves.

Nous ne sommes pas passé-es loin de l’accident, puisqu’un agent de la police municipale a perdu son sang froid et a accusé des personnels d’avoir voulu le désarmer.

Faut-il rappeler que les équipes mobiles de sécurité étaient censées être recrutées par le rectorat pour porter assistance aux professeur-es et aux élèves dans les établissement. On ne peut que constater une dérive sécuritaire de la direction académique qui instrumentalise ces personnels des équipes mobiles contre les personnels et les parents d'élèves. 

La DSDEN mal à l’aise cherche un bouc émissaire et accuse SUD Education Créteil de ne pas avoir géré cette situation. Elle va jusqu’à faire pression en téléphonant directement à notre élu au CTSD 93.

Sud Education Créteil refuse de porter le chapeau, et met la DSDEN du 93 devant ses responsabilités.

Il est grand temps que la DSDEN de la Seine-Saint-Denis mesure l’impact de baisses annuelles de DHG depuis 2007 et l’importance des dégradations de conditions de travail pour les personnels et d'enseignement pour les élèves sur le département.  

L'opération est pourtant simple a faire :


Baisse du nombre d’heures

+ augmentation des seuils

+ augmentation des HSA

+ gel des salaires

+ dérives autoritaires des chefs

________________________________

= augmentation des inégalités

= échec des élèves

= tensions dans le département

= fuite des élèves dans le privé

= pas de mixité social.


Nous avons aujourd’hui dans le 93 des moyens inférieurs à ceux de 1998.

Il est grand temps de réagir.


Nous demandons au DASEN de la Seine-Saint-Denis de recevoir les délégations de personnels et de parents et de se donner les moyens pour résoudre les problématiques évoquées. Ce n'est que de cette façon que le climat pourra s’apaiser en Seine-Saint-Denis pour que les conditions soient propices à la réussite des élèves.


Sud Education Créteil ne cédera pas aux intimidations de la hiérarchie et continuera de soutenir TOUS les établissements en lutte.



OpenDocument Text - 38.9 ko
Communiqué DSDEN 93 - EMS sur personnels et parents