SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

LUNDI 2 FEVRIER 14H PARIS 4 LA SORBONNE
Article publié le 30 janvier 2009

1. Le comité d’organisation de Paris 4 appelle toutes les universités mobilisées contre la reforme du statut des enseignants-chercheurs, et contre la masterisation des concours, a rejoindre la coordination nationale qui tiendra sa deuxième réunion le

lundi 2 Février
à Paris 4, Amphi Descartes
à partir de 14h,
entrée au 17 rue de la Sorbonne.

2. Cette rencontre, dont l’ordre du jour précis est en discussion sur la liste [Prepa.coordination.nationale] et sera finalisée vendredi, confirmera selon toute vraisemblance le mot d’ordre "l’université s’arrête", c’est-a-dire entre en grève illimitée, si le ministère n’a pas répondu a notre ultimatum sur le retrait sans préalable des deux projets de décret.

3. Nous appelons chaque université à déléguer, dans la mesure du possible, 4 mandatés (3 enseignants-chercheurs ou chercheurs et un biatos) a la rencontre du 2 février. Ces délégués participeront aux votes stratégiques si nécessaire.

*La rencontre est par ailleurs ouverte a tous.*

5. Pénalisées provisoirement par la concentration parisienne de la coordination, que les universités de province n’hésitent pas a utiliser un système de procuration pour assurer une juste représentativité.

6. Il serait souhaitable qu’un-e volontaire dans chaque UFR, Institut ou Laboratoire se manifeste à cette adresse email <abonnement.prepa.coord.nationale@shesp.lautre.net> pour s’inscrire à la liste [Prepa.coordination.nationale] afin d’en suivre les débats et d’assurer la circulation des informations entre la coordination nationale est les collègues de son unité.

Merci de faire circuler ce message le plus largement possible.

Pascal Boldini
(pour le comité d’organisation de Paris 4)