SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

LA POSTE : UN 23 SEPTEMBRE QUI COMPTE
Article publié le 28 septembre 2008

Communiqué du 24 septembre des fédérations CGT, SUD, CFDT, FO, CFTC

La Poste Un 23 septembre 2008 qui compte !
Avec plus d’un postier gréviste sur trois et des milliers de
manifestants , incontestablement la journée nationale d’action unitaire de grève et de manifestations est une date qui compte dans
le processus d’actions engagé pour s’opposer à la privatisation de La
Poste et gagner un service public postal rénové et modernisé.
Aujourd’hui, le Président de la poste doit entendre les revendications
des postiers, les attentes des usagers et renoncer à son projet.
Le président de la République et le gouvernement, prudents sur ce
dossier sensible, doivent abandonner toute idée de privatisation de La Poste.

Les fédérations CGT,SUD, CFDT, FO, CFTC réunies ce jour, appellent les
postiers dans chaque service à se réunir pour multiplier les initiatives, pétitions, motions.

Elles demandent à leurs organisations territoriales de prendre toutes
les dispositions nécessaires pour multiplier le nombre de signatures d’usagers sur la pétition.

C’est la conjugaison de la force des postiers et celle de la population
qui permettra de faire échec au projet du gouvernement.
Elles conviennent de s’adresser ensemble à la commission « Ailleret »
mise en place par le président de la République afin de rappeler leur opposition à toute privatisation. D’autres solutions doivent être prises en compte pour développer le service public postal et assurer
l’avenir de La Poste et des postiers. Elles réaffirment l’exigence
d’organisation d’un vrai et grand débat public.

Les Fédérations CGT, SUD, CFDT, FO CFTC , appellent à maintenir la
mobilisation pendant les travaux de cette commission. Elles se réuniront à nouveau pour définir des initiatives d’actions concrètes permettant de rassembler postières, postiers et usagers.