SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Journal 1er degré 93 octobre 2009
Article publié le 4 octobre 2009

Mobilisation unitaire contre les suppressions de classes dans les villes :

DÈS LA RENTRÉE : LA LUTTE PAIE !

Il était évident que la carte scolaire 2009 pour les écoles de la Seine-Saint-Denis était largement insuffisante pour faire face à l’augmentation des effectifs d’élèves.
SUD éducation 93 avait demandé explicitement une dotation supplémentaire en postes pour le 93. Mais la logique de rigueur imposée à l’école publique n’a pas manqué de faire réagir tous les acteurs du système éducatif en Seine-Saint-Denis…

A Clichy-sous-Bois, les parents d’élèves et les enseignants de plusieurs écoles se sont mobilisés dès l’annonce de la fermeture de leur classe. En une matinée de lutte unitaire parents-enseignants, soutenus par leurs organisations syndicales, la classe a été réouverte. (voir
communiqué de SUD en page 9 ). Le scénario a été identique à Saint-Denis et à Aulnay-sous-Bois. Dans tous les cas, une seule chose à retenir : la lutte paie !

Au niveau national, de sérieuses menaces pèsent sur nos statuts et sur nos conditions de travail.

• A la précarité qui touche des milliers de CAE-CAV-EVS AVS, s’ajoute maintenant le chômage, seul débouché proposé aux collègues en fin de contrats, dont certains sont cyniquement appelés « contrats d’avenir ».

•Un rapport de l’inspection générale de l’éducation nationale(IGEN) dévoile les prochaines hostilités du ministère contre l’école publique (disparition des RASED, jardins d’éveil, EPEP, gestion individualisée des carrières en utilisant les résultats des élèves aux évaluations, etc.)
Lire l’article en pages 4 et 5.

• La régression majeure que représente la Masterisation des concours, a des implications à la fois multiples et redoutables (fin de la formation initiale, possibilité de recruter des vacataires par le biais de la future « agence nationale du remplacement »).

• Autre conséquence de la mise en place de la masterisation : le manque de remplaçants dans les écoles. Pour ne pas avoir de PE2 l’année prochaine, les inspections académiques n’ouvrent pas la liste complémentaire. Résultat : les ZIL sont sur des remplacements longs, et il n’y a plus personne pour les remplacements courts !

Mais rien n’est inéluctable ! SUD éducation soutient à la fois les résistances locales dans les écoles tout en travaillant à la généralisation des luttes pour obtenir satisfaction
sur les revendications :

- Ouvertures des postes, en fonction des besoins exprimés par les équipes (création immédiate de postes de remplaçants-titulaires)

- Réouverture des 139 postes de maîtres E fermés en 2008 et en 2009 et hausse massive des départs en formation CAPA-SH

- Maintien d’une formation initiale rémunérée (avec abrogation des décrets sur la Masterisation)

- Réemploi et titularisation de tous les personnels précaires (CAE-CAV-EVS-AVS-i et AVS-co) sur des postes de titulaires existants ou sur des nouveaux corps de fonctionnaires

- Abrogation de tous les décrets régressifs (AP, SMA, Base élèves, etc.)

SUD éducation s’est adressé à toutes les organisations syndicales du département pour construire dans l’unité une mobilisation sur tous ces sujets.

A ce titre, SUD éducation signera l’appel commun issu des rencontres intersyndicales.
Au-delà de cette déclaration intersyndicale,

SUD éducation estime que pour gagner, il est urgent d’appeler l’ensemble des personnels à la grève durable pour mettre un terme à la politique de casse de l’école publique mise en oeuvre par le gouvernement.

Ce que les collègues ont gagné localement par la lutte doit se généraliser au niveau départemental, académique, national. SUD éducation participe également, dans le
cadre de l’union syndicale Solidaires, à la construction d’une convergence des luttes
au niveau interprofessionnel, contre les licenciements (dans l’industrie), et la remise
en cause des services publics (privatisation de La Poste, réforme du fret à la SNCF).

Au sommaire

1 Edito

2 Aides personnalisées : grippons la machine !

3 Demi– journées d’informations syndicales

4 5 Rapport de l’IGEN la casse de l’école publique (déjà commencée) va continuer

5 Grippe A :absence de prévision d’une quelconque protection des personnels contre l’épidémie

6 Dans les villes du 93 : Saint Denis, Sevran

7Aubervilliers

8 Lycée Jean Pierre Timbaud, La Courneuve

9 Clichy Sous Bois, La rentrée à l’IUFM

1 0 Fonctionnement d’école

11 bulletin d’adhésion

PDF - 691.9 ko
1er degré 93 oct 2009