SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Grève réussie dans les écoles de Seine-Saint-Denis jeudi 11 octobre 2012 !
Article publié le 12 octobre 2012

Grève réussie dans les écoles de Seine-Saint-Denis jeudi 11 octobre 2012 !

Le ministère refuse de recevoir l’intersyndicale du 93 !

La mobilisation continue !

Carton rouge pour un gouvernement qui dit vouloir « refonder l’école », « faire de l’éducation sa priorité », « renouveler le dialogue social » !

Avec de 40 à 50 % des enseignants des écoles en grève sur le département, l’intersyndicale de Seine-Saint-Denis peut se féliciter de la réussite de cette journée.

Un cortège dynamique de 400 à 500 collègues s’est dirigé vers le Ministère de l’éducation.

Les enseignant-es se sont fortement mobilisés pour interpeller le ministre de l’éducation :

- sur les 250 à 300 postes de professeurs vacants dans les écoles du département

- sur la nécessité d’organiser dans l’urgence un concours exceptionnel de recrutement d’enseignants-titulaires

- sur la remise en cause des seuils d’ouverture spécifique à la Seine-Saint-Denis[1]

Le ministère de l’éducation a refusé de recevoir l’intersyndicale SUD Education-Snudi/FO-SNUipp/FSU-CGT éduc’action-Se-Unsa !

Nous dénonçons cette fin de non-recevoir à la demande légitime des personnels et de leurs organisations syndicales d’être reçus afin de faire aboutir leurs revendications !

Ce geste très négatif a suscité la colère des manifestant-es présent-es rue de Bellechasse ce matin.

Nous avons pris acte de la volonté du gouvernement de privilégier le rapport de force avec les enseignant-es de Seine-Saint-Denis et leurs organisations syndicales !

Ces dernières ont décidé de se retrouver dans les prochains jours pour envisager ensemble les suites à donner à la mobilisation.

SUD Education continue d’exiger aux côtés des autres organisations syndicales :

le recrutement immédiat d’enseignants titulaires pour faire face aux besoins des écoles du département.

SUD Education revendique également :

- l’arrêt immédiat du recours à l’emploi précaire

- pour les collègues contractuel-les déjà recruté-es la titularisation sans condition de concours ni de nationalité avec passage sous statut de fonctionnaires stagiaires

- la mise en place d’une formation initiale rémunérée de 2 ans en alternance (stage et IUFM) en tant que fonctionnaire stagiaire pour tous les nouveaux collègues

La mobilisation doit maintenant s’amplifier.

SUD Education Créteil, le 12 octobre 2012

[1] En 1998 une grève des enseignants de Seine-Saint-Denis a permis de gagner des seuils d’ouverture de classe qui ont été respectés depuis. Cela signifie qu’en Seine-Saint-Denis, les écoles élémentaires ZEP ne doivent pas dépasser 23 élèves /classe de moyenne, les maternelles ZEP 25, les élémentaires hors-ZEP 25, les maternelles hors-ZEP 27. Les enseignant-es du département sont très attaché-es au respect de ces seuils, acquis de haute lutte.