SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Grève lycée 23 Novembre
Article publié le 22 novembre 2017

LE 23 NOVEMBRE 2017,
TOUTES ET TOUS A LA MANIFESTATION

PDF - 318.4 ko
Grève et manifestation lycée 23 novembre

Au siège : Suppression de 50 postes par an ( déjà 100), déménagement et open-space qui provoque le départ massif des collègues, gel des postes, augmentation des
congés longue maladie,augmentation du temps de travail,suppression de 30 jours
d’autorisation spéciale d’absence,…
Aux lycées :Suppression des CUI,non-renouvellementdes contractuels,non remplacement des agents en maladie, recrudescence des mise à disposition d’office et retraite d’office,sous-effectif,suppression de 30 jours d’autorisation spéciale
d’absence,…
L’intersyndicale a été reçue ce jour dans le cadre du préavis de grève du 23 novembre.
Mme CIUNTU vice-présidente, nous a opposé une fin de non-recevoir et a nié la
réalité des difficultés rencontrées par l’ensemble des agents de la région dans leur
quotidien.
L’intersyndicale CFDT, CGT, FO, FSU, SNT-CFE/CGC,SUD, UNSA maintient donc son préavis et appelle tous les personnels du siège et des lycées de la Région Ile-de-
France à faire valoir leur droit de grève à compter du jeudi 23 novembre 2017, jour de
séance du Conseil régional.
Rendez-vous au croisement rue de sèvres et rue du bac
Métro Sèvres Babylone( devant LE BON MARCHE)
Départ du cortège à 9h00 pour rallier Duroc puis Saint François-Xavier
Exigeons ensemble pour les agents des lycées et du siège :
 Le retrait du projet d’augmentation du temps de travail et de suppression de
jours pour évènements familiaux,fêtes religieuses et médailles ;
 L’ouverture de véritables négociations sur des conditions de travail nous
permettant de remplir nos missions d’un service public de qualité.

Dans la fonction publique territoriale,la retenue sur salaire est au prorata du temps de grève effectué.