SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Grève le lundi 6 mars au collège Elsa Triolet de Saint-Denis : les raisons de la colère
Article publié le 6 mars 2017

  • Edit du 7 mars : Mardi 7 mars : grève, distribution de tracts au marché, information en ville aux habitants

Mercredi 8 mars : collège désert organisé par les parents d’élèves.
Rendez-vous à la DSDEN à 18h (direction des services départementaux de l’éducation nationale). Des réponses de la DSDEN dépend la suite de la mobilisation.
Nous sommes prêt-e-s à continuer si nous n’obtenons pas satisfaction !

Nos principales revendications :
- l’ouverture d’une classe de 4e et d’une classe de 3e
- le maintient des dispositifs actuels d’accueil des élèves allophones
- 2 surveillant-e-s à temps plein
- une infirmière à temps plein sur le collège
- un-e second-e professeur documentaliste pour le CDI

Une vidéo d’explication de la mobilisation :
https://www.facebook.com/collegetrioletencolere/videos/642321622633375/

Une page facebook :
www.facebook.com/collegetrioletencolere

Une brève publiée sur le site du parisien.fr le lundi 6 mars :
http://www.leparisien.fr/saint-denis-93200/saint-denis-greve-au-college-elsa-triolet-06-03-2017-6738720.php




  • Communiqué des grévistes


Nous, personnels du collège Elsa Triolet, avons décidé de montrer notre indignation le lundi 6 mars 2017 suite aux annonces de fermeture de classes pour la rentrée prochaine, annonces qui s’ajoutent au manque de moyens dont souffre notre établissement depuis des années et dont les élèves et personnels subissent les conséquences quotidiennement. A l’heure où nous écrivons ce communiqué, nous comptons 55 % de grévistes.

Pour cela nous revendiquons l’ouverture d’une classe en quatrième et le maintien d’une 6eme classe de troisième à la rentrée 2017. Nous refusons de commencer l’année à 26 élèves par classe de 4eme et à 25 élèves par classe en 3eme.

Des classes moins chargées, c’est du temps en plus pour accompagner les élèves et des heures de classe de meilleure qualité. D’autant plus qu’il a été annoncé qu’à partir de l’an prochain, les élèves non francophones ne seront plus réunis dans une classe particulière prenant en compte leurs besoins (actuellement la classe de CLA), mais seront intégrés d’office dans les classes ordinaires, sans être comptabilisés dans l’effectif de la classe ! En d’autres termes, une classe chargée au maximum (soit 24 élèves) pourrait malgré tout contenir plus d’élèves que le seuil légal de ZEP ne l’autorise, du fait de cette « existence fantôme » des élèves dits « de CLA ».

2 postes à temps plein de surveillants pour garantir le bon fonctionnement de l’établissement et la sécurité des élèves et des personnels.
1 poste d’infirmière à temps plein : notre infirmière est là à mi-temps et s’occupe de 2200 élèves sur tout le secteur.
1 second poste de professeur documentaliste afin d’ouvrir plus souvent le CDI.

Nous devions être reçus en audience à la Direction des Services Départementaux de l’Education Nationale suite à une demande faite le 8 février 2017 afin de porter nos revendications. Néanmoins la DSDEN a reporté au dernier moment l’audience obtenue pour le jeudi 2 mars. Face au refus de l’institution de dialoguer avec les personnels et les parents, nous n’avons d’autres choix que nous mettre en grève pour manifester notre indignation.

Pour un service public d’éducation qui réduise les inégalités et favorise la réussite de tou-te-s les élèves !

Les personnels grévistes et les parents d’élèves élus vous invitent également à une réunion de mobilisation parents-professeurs, toujours ce lundi à 18h30 devant le collège.