SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Grève interprofessionnelle mardi 11 octobre :Refusons de payer leur crise !
Article publié le 5 octobre 2011

Le plan de rigueur du gouvernement repose
sur de nouveaux sacrifices demandés aux salariés.

Le projet de budget maintient par exemple
1,8 milliards d’euros de cadeaux pour les grandes
fortunes, des niches fiscales injustes, mais la
hausse des taxes sur les complémentaires de santé
et de la fiscalité sur la consommation pèse sur
le budget des salariés !

Le gouvernement, par sa politique d’austérité,
encourage les bas salaires et fait reculer
les salaires des fonctionnaires. Les différentes
« réformes » des retraites font baisser constamment
le niveau des pensions des salariés du public
et du privé…et l’INSEE vient de révéler que les
revenus des 10 % des ménages les plus aisés progressent
depuis 2004 !

Le gouvernement, par sa politique du
non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux
partant à la retraite, mène une véritable guerre
aux services publics. Depuis 2007, 150 000 postes
ont été rayés de la carte !

Quant à la précarité, elle se développe massivement.
Résultat : la souffrance au travail augmente
et les usagers ont de moins en moins accès aux
services publics…

Et maintenant, ils viennent nous dire
qu’il « va falloir faire des efforts » !!!

Ça suffit ! Des efforts ?

Oui, nous allons en faire…
Pour nous MOBILISER !!!

Il n’est pas question de payer la crise créée
par les spéculateurs financiers (banques et
actionnaires) encouragés par les gouvernements
européens et les agences de notation !

SOLIDAIRES a proposé un appel interprofessionnel
clair à la grève le 11 octobre. SUD EDUCATION a fait la même demande
au plan national et au plan académique.

Nous soutenons la création de collectifs interprofessionnels
dans les villes, constitués
par l’union des sections syndicales locales.

On ne lâche rien ! Nous luttons :

pour la défense et l’extension des services publics (retour de tous

les postes supprimés et création de postes à la hauteur des besoins)

pour la titularisation de tous les personnels précaires

pour l’augmentation générale des salaires et des pensions

pour l’abrogation de toutes les régressions (masterisation, SMA,
retraites, etc.)

PDF - 160.8 ko
tract 11 octobre 2011