SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Découvrir SUD éducation 93

Agenda


jeudi 2 novembre
Stage du GFEN - Construire l’égalité dans nos classes... Quelles pratiques ?

vendredi 3 novembre
Stage du GFEN - Construire l’égalité dans nos classes... Quelles pratiques ?

lundi 6 novembre
Assemblée générale extraordinaire de préparation de congrès fédéral - lundi 6 novembre 2017

jeudi 16 novembre
Stage "Militer dans le 93 "

vendredi 17 novembre
Assemblée générale du vendredi 17 novembre 2017

lundi 20 novembre
Manifestation nationale du Travail Social Ile de France

mardi 21 novembre
RIS Noisy-le-Sec

lundi 27 novembre
Stage antihiérarchie 27 et 28 novembre 2017 à Paris

lundi 18 décembre
Stage syndical "Au croisement des oppressions - Où en est-on de l’antiracisme à l’école ?" les 18 et 19 décembre 2017 à Saint-Denis

mardi 19 décembre
AG du district 4 (Aulnay - Sevran - Tremblay - Villepinte) - 18h30, au Delyss, 5 rue des deux gares, métro Gare du Nord

jeudi 18 janvier
Stage Pédagogies alternatives et syndicalisme - l’individu grâce au collectif, malgré lui

vendredi 19 janvier
Stage Pédagogies alternatives et syndicalisme - l’individu grâce au collectif, malgré lui

Grève du 23 et 28 juin dans le 1er degré : proposition de mot aux parents
Article publié le 20 juin 2016

Voici une proposition de mot à donner aux parents d’élèves pour les enseignant-es du 1er degré.

Aux parents de nos élèves,

Nous serons en grève le jeudi 23 et mardi 28 juin suite à l’appel de l’intersyndicale nationale (CGT, Solidaires, FO, FSU, UNL, UNEF) à une grève et une manifestation nationale, pour obtenir le retrait de la Loi Travail.

Dans l’éducation nous avons aussi des raisons de nous mobiliser. L’autonomie des établissements et la territorialisation de l’école participent de la même logique que l’inversion de la hiérarchie des normes à l’œuvre dans la loi travail. Il s’agit de briser les garanties obtenues.

Malgré les opérations de communication, la priorité à l’éducation est inexistante. Au contraire les attaques se multiplient.

· Les réformes du collège et des rythmes scolaires sont refusées par les personnels et néfastes pour les élèves.

· Le manque de remplaçant-e-s est criant et se généralise sur l’ensemble du territoire.

· L’éducation spécialisée est attaquée ou insuffisante.

· Les lycées classés en éducation prioritaire sont aussi attaqués. La Ministre a annoncé qu’ils devront tous en sortir !

Enfin si cette loi passait, la prochaine étape serait la remise en cause du statut de la fonction publique qui nous promet une flexibilisation et une précarisation de nos métiers sans précédent.

Malgré l’entêtement du gouvernement et les répressions policières sur les cortèges, les manifestant-e-s sont de plus en plus nombreux-ses.

De plus, l’utilisation du 49.3 est une preuve d’autoritarisme de M.Valls et un déni de démocratie.

Malgré une stratégie de désinformation, la population continue d’être contre cette loi qui casse les droits des salarié-e-s.

Nous serons donc en grève les jeudis 23 et 28 juin !

nous vous y retrouverons sûrement !
Les enseignants en grève