SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Découvrir SUD éducation 93

Agenda


mardi 12 décembre
AG des lycées en lutte du 93 - 18h30 à Saint-Denis

jeudi 14 décembre
[Réservé aux adhérent.e.s] Stage fédéral juridique niveau 1 : « Les statuts et le juridique au service des personnels et de l’animation syndicale » à Paris
Grève dans le 2nd degré - RDV au Métro Saint-Michel à 11h30.
Grève et manifestation dans le 1er degré : RDV Métro Saint-Michel à 11h30
Rassemblement de soutien à notre camarade de SUD Travail Affaires sociales à 14h Devant la DRH des Ministère Sociaux 14 avenue Duquesne Métro École-Militaire ou Saint-Francois-Xavier

jeudi 14 décembre
RIS Bagnolet ANNULEE

lundi 18 décembre
Stage syndical "Au croisement des oppressions - Où en est-on de l’antiracisme à l’école ?" les 18 et 19 décembre 2017 à Saint-Denis

mardi 19 décembre
AG du district 4 (Aulnay - Sevran - Tremblay - Villepinte) - 18h30, au Delyss, 5 rue des deux gares, métro Gare du Nord

jeudi 18 janvier
Stage Pédagogies alternatives et syndicalisme - l’individu grâce au collectif, malgré lui

vendredi 19 janvier
Stage Pédagogies alternatives et syndicalisme - l’individu grâce au collectif, malgré lui

jeudi 8 février
AG des lycées en lutte du 93 - 18h30 à Saint-Denis
Stage fédéral féministe "AntiféminismeS, oppressionS : Mieux les identifier pour mieux les combattre"

lundi 12 mars
Stage syndical pour les assistant-es d’éducation et assistant-es pédagogiques

Grève dans les collèges d’Aulnay-sous-Bois !
Article publié le 30 novembre 2014

Mis à jour le 2 décembre

Les collèges Victor Hugo, Christine de Pisan, et Gérard Philippe d’Aulnay-sous-Bois sont en lutte pour leur classement : grèves, blocages, collèges déserts, occupations de nuit, audiences et manifestations.

Ci-dessous, le communiqué de presse des collègues de Victor Hugo

Communiqué de presse 2 décembre 2014

Pour la deuxième journée consécutive, le collège Victor Hugo à Aulnay-sous-Bois est bloqué par les parents d’élèves. Ce blocage a été voté par une centaine de parents présents lors de l’assemblée générale qui s’est tenue hier dans l’enceinte de l’établissement. Par cet acte fort, les parents entendent maintenir la pression sur le rectorat de Créteil qui a exclu sans motif valable le collège du dispositif REP+. Pour intensifier le mouvement et poursuivre la protestation, une quinzaine de professeurs a occupé la nuit dernière le collège.

Le collège Christine de Pisan est reçu en audience par la DASDEN à Bobigny ce matin pour réclamer leur accès à la REP+. Nous serons nous-mêmes, représentants des parents et des professeurs, reçus par ce service à 17h30. Un car, prêté par la mairie qui nous soutient, emmènera les parents d’élèves pour soutenir la délégation.

Une nouvelle assemblée générale réunissant les parents d’élèves et les professeurs se tiendra ce soir au collège au retour de cette délégation. Au cas où les revendications ne seraient pas entendues, les parents discuteront de la suite éventuelle des actions à mener : poursuite du blocage, manifestation, participation au rassemblement devant le rectorat mercredi 3 décembre 2014...

Ci-dessous les communiqués de presse des collègues de Christine de Pisan :

- Communiqué du 1er décembre -

COLLEGE CHRISTINE DE PISAN, AULNAY-SOUS-BOIS
PARALYSE CE LUNDI 1ER DECEMBRE
POUR DEMANDER LE CLASSEMENT EN REP+

Après une journée de grève très majoritaire jeudi 27 novembre, le blocage du collège vendredi 28 novembre par les parents, le collège a été paralysé ce matin par la grève très majoritaire des personnels de vie scolaire. À leur tour, la majorité des professeurs, a refusé d’assurer ses cours pour des questions de sécurité évident et par solidarité avec le mouvement des collègues de la vie scolaire.

Cela fait trois jours que le collège Christine de Pisan ne fonctionne plus, afin de se faire entendre par le ministère ! Nous demandons instamment notre reclassement en REP+ !

Nous rappelons que le Ministère a mis en place un « indice social » sur la base de quatre critères pour établir la liste des établissements REP et REP+. Or, ces critères sont aussi élevés, voire plus, dans notre établissement que dans bon nombre des établissements classés REP+. Le tableau suivant montre que, par exemple, les collèges Jean Vilar à La Courneuve et Paul Pain Levé à Sevran ont, à juste titre obtenu le statut REP+. En revanche, le collège Christine de Pisan présente les mêmes caractéristiques définies par ces mêmes critères et est seulement classé en REP.


Pourcentage
d’élèves résidant en ZUS

Pourcentage
de PCS défavorisées

Élèves en
retard à l’entrée en 6
e

Pourcentage
de boursiers

Jean Vilar,
La Courneuve

60,4

52,6

28,6

58,9

Paul Pain
Levé, Sevran

60,9

67,1

17,7

47,8

Claude
Debussy

60,7

58

18,1

47,8

Pablo Neruda

4,8

75,2

26,3

51,6

Christine de
Pisan, Aulnay

61,1

62,3

18,4

52,2

Nous ne comprenons pas que tous les établissements dont les critères relèvent du statut REP+ ne soient pas classés REP+.

La gravité de la crise sociale, le sous-investissement public dont pâtit notre quartier, l’ampleur des phénomènes de relégation sociale ou de violences urbaines justifient indéniablement un classement du collège Christine de Pisan en REP+.

Cette classification permettrait en outre de reconnaître l’implication de nos équipes et d’améliorer nos très difficiles conditions de travail au quotidien. Il va de soi que tout cela répond à la principale préoccupation des personnels comme des parents : la scolarité des collégien-ne-s et l’égalité des chances que nous souhaiterions être en mesure de leur offrir comme le préconise le Ministère de l’Éducation Nationale.

Dès lors, nous exigeons que le collège Christine de Pisan, comme tous les établissements qui le nécessitent soient classés REP+ pour des questions de justice sociale. Le mouvement se poursuivra durant la semaine et jusqu’à satisfaction !

Une réunion d’information publique à destination de tou-te-s les Aulnaysien-ne-s est organisée lundi à 18h au collège Paul Emile Victor, 2 chemin du moulin de la ville à Aulnay-sous-bois

Personnels du collège Christine de Pisan


Collège Christine de Pisan, Aulnay-sous-Bois en grève pour demander le classement en REP+

Nous vous informons que notre établissement est très majoritairement en grève ce jour et compte poursuivre la mobilisation les jours suivants pour demander notre classement en REP+.

En effet, pour désigner les nouveaux réseaux d’éducation prioritaire, le Ministère a mis en place un « indice social » sur la base de quatre critères. Or, nous constatons que ces critères sont aussi élevés, voire plus, dans notre établissement que dans bon nombre des établissements classés REP+. Vous constaterez dans le tableau suivant que, par exemple, les collèges Jean Vilar à La Courneuve et Paul Pain Levé à Sevran ont, à juste titre obtenu le statut REP+. En revanche, le collège Christine de Pisan présente les mêmes caractéristiques définies par ces mêmes critères et est seulement classé en REP.


Pourcentage
d’élèves résidant en ZUS

Pourcentage
de PCS défavorisées

Élèves en
retard à l’entrée en 6
e

Pourcentage
de boursiers

Jean Vilar,
La Courneuve

60,4

52,6

28,6

58,9

Paul Pain
Levé, Sevran

60,9

67,1

17,7

47,8

Christine de
Pisan, Aulnay

61,1

62,3

18,4

52,2

Nous ne comprenons pas que tous les établissements dont les critères relèvent du statut REP+ ne soient pas classés REP+.

La gravité de la crise sociale, le sous-investissement public dont pâtit notre quartier, l’ampleur des phénomènes de relégation sociale ou de violences urbaines justifient indéniablement un classement du collège Christine de Pisan en REP+.

Cette classification permettrait en outre de reconnaître l’implication de nos équipes et d’améliorer nos très difficiles conditions de travail au quotidien. Il va de soi que tout cela répond à notre principale préoccupation : la scolarité de nos élèves et l’égalité des chances que nous souhaiterions être en mesure de leur offrir comme le préconise le Ministère de l’Éducation Nationale.

Cette situation est très préjudiciable pour nos élèves qui vont en pâtir dans leur scolarité ainsi que pour les personnels qui les encadrent.

Dès lors, nous avons demandé à Mme Vallaud Belkacem, Ministre de l’éducation nationale, Mme Béatrice Gille, rectrice de l’académie de Créteil et M. Brison, Directeur académique des Services de l’Éducation Nationale de Seine-Saint-Denis de nous recevoir en audience dans les plus brefs délais.

Personnels du collège Christine de Pisan