SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

FORMATION DES PERSONNELS ENSEIGNANTS, D’EDUCATION ET D’ORIENTATION
Article publié le 17 novembre 2009

La circulaire dans le Bulletin Officiel n° 31 du 27 août 2009 donne des précisions sur l’organisation des stages pour les étudiants en Master se destinant aux métiers de l’enseignement.

"Dans le cadre des cursus de Master et des concours de recrutement, les étudiants devront pouvoir se familiariser avec les différentes dimensions du métier d’enseignant à travers des stages adaptés, faire cours et faire apprendre, conduire une classe et individualiser leur enseignement, exiger des efforts et donner confiance, susciter l’intérêt, évaluer les aptitudes et percevoir les talents, aider l’élève dans son projet d’orientation, communiquer avec les parents."

Tout un programme, alors concrètement ?

Il y aura des stages d’observation et de pratique accompagnée. Les étudiants seront présents par binôme dans la classe d’un enseignant du second degré, d’un maître d’accueil temporaire ou d’un maître formateur du premier degré ou seront placés auprès d’un documentaliste ou d’un CPE. Ces stages seront groupés ou filés, d’une durée inférieure à 40 jours et dans la limite de 108h. La pratique accompagnée donnera lieu à une ou plusieurs mises en pratique concrète. A partir de l’année universitaire 2010-2011 ces stages seront destinés aux étudiants de M1 et M2.

Il y aura des stages en responsabilité. Ces stages, groupés ou filés, n’excèderont pas 108h et seront rémunérés à raison de 34,30 euros de l’heure (environ 3000 pour le stage). Ces stages seront effectués lorsque des enseignants du premier ou du second degré effectuent des formations. A partir de l’année 2010-2011, ces stages seront destinés aux étudiants de M2 (50000 stages d’observation et 50000 en responsabilité).

Attention, dès cette année, tous ces stages seront proposés aux étudiants inscrits aux concours de recrutement et inscrits dans une formation de niveau Master ou déjà titulaires d’un M1 ou d’un M2. Pour le premier degré, les stages seront organisés dans les classes des maîtres d’accueil temporaires ou des maîtres formateurs. Pour le second degré ils seront effectués en classe, dans le CDI ou le service de vie scolaire.

Et voilà, on savait après l’annonce de la suppression des IUFM que la formation serait torpillée. On avait raison. Cette circulaire est la mise en œuvre concrète des décrets sur la Masterisation, publiés au JO du 29 juillet 2009. Petit rappel du contexte : 13500 suppressions de postes cette année, 16000 prévues pour l’an prochain.

Conséquences :

Dans les établissements scolaires, en sept 2010, arriveront des enseignants sans formation ou si peu ;

en sept 2011, celles et ceux qui se destinent aux métiers de l’enseignements auront une formation au rabais par rapport à ce qu’on connaît encore cette année ;

Les IUFM disparaissent , en particulier l’année de formation en tant que stagiaire pour le premier degré. Au passage, le ministère récupère 14000 postes. Il peut sans problème dispenser des stages aussi bien payés. Combien seront rémunérés les maîtres formateurs avant qu’ils ne disparaissent eux aussi. Pour le moment les maîtres d’accueil temporaires sont payés à coup de lance-pierre, quel sera leur statut ?

Les étudiants-es qui ne seront pas reçus aux concours serviront à n’en pas douter aux remplacements. L’agence n’est pas encore créée, on va la voir arriver bientôt.

100000 étudiants vont débarquer dans les établissements sans garanties pour remplacer les titulaires qui vont suivre d’hypothétiques formations. La formation continue est aussi dans le viseur du ministère.

Le tableau est réellement catastrophique. Nous demandons l’abrogation des décrets sur la Mastérisation et une véritable formation des enseignants. Enseigner s’apprend.