SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Découvrir SUD éducation 93

Agenda


jeudi 2 novembre
Stage du GFEN - Construire l’égalité dans nos classes... Quelles pratiques ?

vendredi 3 novembre
Stage du GFEN - Construire l’égalité dans nos classes... Quelles pratiques ?

lundi 6 novembre
Assemblée générale extraordinaire de préparation de congrès fédéral - lundi 6 novembre 2017

jeudi 16 novembre
Stage "Militer dans le 93 "

vendredi 17 novembre
Assemblée générale du vendredi 17 novembre 2017

lundi 20 novembre
Manifestation nationale du Travail Social Ile de France

mardi 21 novembre
RIS Noisy-le-Sec

lundi 27 novembre
Stage antihiérarchie 27 et 28 novembre 2017 à Paris

lundi 18 décembre
Stage syndical "Au croisement des oppressions - Où en est-on de l’antiracisme à l’école ?" les 18 et 19 décembre 2017 à Saint-Denis

mardi 19 décembre
AG du district 4 (Aulnay - Sevran - Tremblay - Villepinte) - 18h30, au Delyss, 5 rue des deux gares, métro Gare du Nord

jeudi 18 janvier
Stage Pédagogies alternatives et syndicalisme - l’individu grâce au collectif, malgré lui

vendredi 19 janvier
Stage Pédagogies alternatives et syndicalisme - l’individu grâce au collectif, malgré lui

Extension du dispositif CLAIR aux écoles
Article publié le 26 janvier 2011

Avec l’extension annoncée du dispositif CLAIR aux collèges et écoles RAR (réseau ambition réussite), SUD éducation constate que la menace de démantellement de l’éducation prioritaire par ce gouvernement se précise. Nous dénonçons la volonté affichée de mépriser le rejet du dispositif exprimé par les établissements et leurs équipes qui avaient été désignés d’office pour l’expérimenter. Nous dénonçons le simulacre « d’évaluation » : validation positive et préconisation d’étendre le dispositif au bout d’un trimestre par le recteur Nique, 5 semaines après avoir été désigné. Cette précipitation et ce refus de prendre en compte le rejet unanime des collègues concernés cette année montrent encore une fois la préoccupation principale de ce gouvernement : faire des économies budgétaires. Etendre le dispositif CLAIR au réseau RAR, c’est amorcer l’abandonner la priorisation des établissements en difficulté en termes de moyens éducatifs supplémentaires,c’est substituer une politique d’encadrement sécuritaire des jeunes.(préfets des études, partenariat avec les Equipes mobiles de sécurité et la police) à une véritable politique éducative de lutte contre l’échec scolaire.

On voit aussi se profiler la mise en place d’une instance hiérarchique dans les écoles et le retour des EPEP, avec de véritables patrons (le terme est de Gérard Longuet !) pour les manager.

Créteil le 25 janvier 2011