SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Agents des collèges du 93 : en grève le 26 mars pour nous faire entendre du CG !
Article publié le 2 mars 2015

PDF - 129.5 ko

La présidence du Conseil Général refuse de nous écouter, Faisons nous entendre par une grève totale et déterminée !


Effectifs cibles :
Ce projet qui est mis en application depuis la rentrée est une catastrophe pour les agents des collèges.
Notre employeur joue avec les mots en répétant qu’il créée des postes et qu’il agit dans un souci de justice et d’égalité entre les collèges. La vérité est tout autre : nous perdons des postes sur des dizaines de collèges et la soit disant justice consiste à dégrader les conditions de travail partout de la même manière. L’égalité pour le CG, c’est la galère pour tous.


Remplacement des absences :
C’est LE problème que rencontrent toutes les équipes et qui rend le travail toujours plus pénible et usant.
Les effectifs des équipes de remplacements sont insuffisants et obligent les agents à occuper plusieurs postes en même temps. Cela pose des problèmes de sécurité pour les collègues qui ne sont plus en situation de travail normal et plus largement, c’est toute la communauté éducative et les élèves qui subissent cette insécurité avec des problèmes d’hygiène dans les différents espaces des collèges mais aussi dans les cuisines ou encore à l’entrée des collèges avec parfois des établissements sans agent d’accueil.
C’est donc également le problème de tous les personnels et des parents d’élèves. Nous sommes tou-te-s victimes du non-remplacement systématique des agents absents, alors soyons toutes et tous mobilisé-e-s pour des moyens à la hauteur des besoins. Exigeons la création de tous les postes nécessaires !


Précarité :
Nous voyons arriver dans les collèges de nouveaux collègues en contrats d’insertion professionnel qui sont de droit privé. Ces agents sont sous-payés et corvéables à merci car leurs contrats ne leurs permettent pas de se sentir en sécurité dans leurs emplois. Vu le manque de personnel, nous devons exiger que ces collègues soient contractualisés puis titularisés. Nous ne devons pas accepter d’être divisés par des statuts différents alors que nous effectuons les mêmes tâches. Exigeons la titularisation de tous les précaires, qu’ils soient en Contrat d’Insertion ou contractuels !


Salaires :
Nos salaires stagnent et avec la hausse du coût de la vie, nous plongent petit à petit dans la pauvreté.
Pourtant, le CG a plusieurs moyens d’augmenter nos salaires. Il pourrait passer au taux 8 nos I.A.T. ce qui augmenterait d’environs 80€ par mois les salaires de tous les agents des collèges. Sinon, le CG pourrait voter l’équivalent d’un 13ème mois comme c’est déjà le cas pour nos collègues des lycées qui travaillent à la Région.


Santé :
Rares sont les collègues qui vous diront qu’ils n’ont pas de problèmes de santé lié directement à notre travail.
Là encore, le CG ne fait rien et nous laisse nous détruire physiquement sans aucune compensation. C’est scandaleux. Nous devons exiger la reconnaissance de tous les problèmes médicaux liés à notre activité avec possibilité de reclassement et départ en retraite anticipé à taux pleins pour les agents qui ne peuvent plus continuer. Bien sûr, tous les collègues doivent être remplacés.
Refusons la souffrance au travail et exigeons des moyens pour de bonnes conditions de travail, d’hygiène et de sécurité pour tous les personnels et tous les élèves du département.


Toutes et tous en grève le 26 mars
Rendez vous à la station Jean Rostand à 9h30
Une réunion fera suite à la manifestation et à au rassemblement pour discuter ensemble de la suite …