SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Education prioritaire : après la grève du 9 décembre, renforcons la mobilisation ! Grève, manifestation et assemblée générale mardi 16 décembre
Article publié le 10 décembre 2014

Des écoles et collèges luttent pour ne pas sortir de la carte de l’éducation prioritaire
Des écoles et collèges classés REP luttent pour être classés REP +
Des écoles et collèges préfigurateurs REP + dénoncent une réforme sans moyens
De nombreux collègues s’indignent des nouvelles règles du mouvement inter 2015

PDF - 82.7 ko
Tract SUD 16 décembre

SUD éducation soutient toutes les luttes de l’éducation prioritaire. Après le succès de la mobilisation du 9 décembre qui a rassemblé 2000 manifestant-e-s déterminée-s, la coordination des établissements en lutte appelle à une nouvelle journée de grève et d’action le mardi 16 décembre.

Sud Education Créteil soutient bien évidemment la poursuite de la mobilisation, appelle les personnels à se joindre à la grève, et mettra comme toujours ses moyens militants au service de la lutte.

Manifestation vers le ministère - Rdv 13h30 Métro Odéon

AG à 17h - Bourse du travail de république.


Lire l’appel à la grève de la coordination des établissements mobilisés : http://www.sudeduccreteil.org/Appel-des-etablissements-mobilises.html

Les infos des établissements en lutte : http://www.sudeduccreteil.org/-Echos-des-bahuts-.html


Concernant la carte de l’éducation prioritaire et le mouvement, SUD éducation revendique :
  • qu’aucun établissement ne sorte de la carte de l’éducation prioritaire
  • un élargissement de la carte de l’éducation prioritaire à toutes les écoles et établissements qui en ont besoin, sur la base de critères sociaux transparents, et sans limitation du nombre de réseaux par académie fixé arbitrairement par le ministère
  • l’abandon des nouvelles règles du mouvement 2015

Pour travailler autrement en éducation prioritaire, SUD éducation revendique :

  • 16 élèves par classe dans toute l’éducation prioritaire
  • des moyens santé-sociaux et vie scolaire largement renforcés
  • de vraies mesures pour la stabilisation des équipes, à commencer par la titularisation sans conditions et la formation de tou-te-s les contractuel-le-s
  • une baisse du temps de travail pour pénibilité dans toute l’éducation prioritaire, sans réunion en échange (en plus de nos revendications sur le temps de travail pour tou-te-s les collègues)

SUD éducation dépose chaque jour des préavis de grève pour couvrir les collègues qui se mettent en grève
SUD éducation appelle les collègues à se saisir de ces préavis pour se mettre en grève, organiser des AG et renforcer la mobilisation