SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Écoles, collèges, lycées du 93 : des moyens toujours insuffisants, l’éducation prioritaire enterrée
Article publié le 6 février 2017

Le bilan de la mandature actuelle pour les écoles, collèges et lycées du 93 est celui d’un exercice permanent de bluff et d’autosatisfaction.

Pour les écoles, les 500 postes prévus pour la rentrée 2017 ne couvrent pas les besoins, énormes dans un départements dont 64% des écoles sont en REP ou REP+. Ne serait-ce que pour assurer les dispositifs prévus, SUD Éducation réclame 1000 postes de plus (100 pour le respect des seuils, 500 pour le remplacement, 200 pour la reconstitution des RASED et 200 pour les TPS).
Vous trouverez ici toutes les informations et les documents rendus publics par SUD Éducation.

Pour les collèges, les DHG sont la preuve que la réforme du collège est financée sur le dos de l’éducation prioritaire : en particulier, si les collèges qui étaient déjà aux horaires plancher ont eu un coup de pouce sur leur marge avec le passage à 3 heures de marge par division, ce sont les collèges REP+ ex-RAR qui ont subi une saignée en matière de DHG. Et le Directeur académique, M. Wassenberg, a été très clair en CTSD (Comité technique spécial départemental) : "Il faut assurer l’équité entre les établissements. L’éducation prioritaire a reçu d’autres moyens avec la pondération, ça suffit".
Vous trouverez ici toutes les informations et les documents rendus publics par SUD Éducation, ainsi que le matériel de mobilisation pour les collèges.

Quant aux lycées, les effectifs par classe ne cessent d’exploser, et la création d’un classement éducation prioritaire n’est toujours pas envisagé, le ministère restant sourd aux revendications des personnels, en particulier ceux et celles mobilisé-e-s dans le collectif Touche pas à ma ZEP !
Vous trouverez ici les DHG des lycées du 93.

Pour nos conditions de travail, pour nos élèves, une seule solution : un plan d’urgence pour l’éducation dans le 93 !