SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Documents préparatoires : le récapitulatif des ouvertures
Article publié le 2 avril 2015

2015-04-07_CE-CTSD-analyse = Voir le document Tableau récapitulatif des mesures pour la rentrée 2015, qui récapitule les mesures de classe banale et les autre mesures prévues pour le CTSD 93 du 7 avril.
= Voir l'ensemble des documents de la DSDEN sur la répartition des moyens pour la rentrée 2015.

Le récapitulatif de la carte prévue pour la rentrée 2015 laisse apparaître quelques lignes de force :
  1. nous restons très loin de la mise en place des moyens liés à la réforme de l'éducation prioritaire : avec 11 maîtres supplémentaires (dont une partie sera simplement redéployée, sur 452 postes manquants) et 5 TPS (sur 213 postes à créer), il faudra environ 50 ans pour l'achever...
  2. les seuils ne sont pas attaqués frontalement, leur liquidation sur le terrain se poursuit cependant, tandis qu'ils sont évacués des discours; on peut estimer que 250 écoles les dépasseront l'année prochaine, avec un solde de 91 ouvertures de classes pour environ 340 nécessaires ;
  3. les normes de décharges de direction du 93 ne semblent par remises en cause comme cela a été le cas dans le 94 ;
  4. rien pour les remplacements (300 postes manquants), rien pour les RASED (248 postes pour remettre en place les réseaux)... alors que le département crève de manque de moyens de remplacement et de moyens d'aide laminés...
  5. priorité absolue (75 postes!) aux brigades REP+, quand bien même les 9 jours de formation annuels, intéressants sur le papier, ont des effets catastrophiques dans les écoles en raison du manque de formation des remplaçants qui doivent intervenir sur des classes difficiles et des impératifs gestionnaires prioritaires au détriment des impératifs pédagogiques qui désorganisent les écoles et amènent de nombreux collègues et des écoles entières des 5 REP+ expérimentaux à les boycotter... Des formations-concertations à la qualité par ailleurs médiocre en raison de l'absence de moyens humains prévus pour les mettre en place...
  6. rien pour les CLIN, 7 postes pour le handicap, 1 CPC pour la nouvelle circonscription de Saint-Denis 3...

Une politique de l'affichage sans traductions dans les moyens mis en œuvre, où 1/3 des rares postes disponibles se trouve accaparé par la mesure la plus pernicieuse - tandis que sont supprimés des dispositifs Eclair qui dans certains réseaux étaient plébiscités -, une politique qui s'acharne à casser ce qui subsistait (les seuils...) pour ne rien mettre à la place, un mensonge pour camoufler une réalité chaque année plus dure. La présentation fallacieuse de cette nouvelle carte par le DASEN laisse pantois.

Pour la carte 2015, si l'on ajoute aux 190 postes attribués les 27 postes nécessaires selon la DSDEN pour couvrir les augmentations de décharges de direction, on s'aperçoit que les 240 postes ouverts dans le 93 sont quasi intégralement occupés, et qu'il ne reste que 23 postes pour les 250 écoles au-dessus des seuils, dont une soixantaine figurent dans les mesures à suivre des « mesures de classes banales ».

Le jeudi 9 avril, participez à vos AG de ville 1er et 2nd degrés
pour discuter des suites de la mobilisation,
rejoignez le cortège unitaire de l'éducation au début de l'avenue des Gobelins,
avec vos banderoles de ville !!!

Pour lutter, faire grève ne suffit pas: en AG et en manif, c'est indispensable!


SUD Education 93
contact93@sudeduccreteil.org