SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

District 4 - journal militant du nord de la Seine-Saint-Denis (Aulnay, Sevran, Tremblay, Villepinte) - octobre 2016
Article publié le 3 octobre 2016

4e numéro de District 4, le journal militant du nord de la Seine-Saint-Denis (Aulnay, Sevran, Tremblay, Villepinte). Ecrit par la section Sud District 4 et la CNT 93.

PDF - 2.2 Mo
District 4 - octobre 2016

À la rentrée, les élèves étaient là

Malheureusement, des postes de profs, de CPE, de surveillant-e-s n’avaient pas été pourvus, les emplois du temps n’étaient pas toujours finalisés et de nombreux projets pédagogiques disparaissaient. Et, une fois de plus, de nombreux établissements n’étaient pas prêts à accueillir les élèves.
A cela s’ajoutent les services de collègues modifiés au dernier moment – tant pis pour celles et ceux qui ont eu l’idée, vraiment saugrenue, de préparer leurs cours avant la rentrée ! – et la situation des agent-e-s d’entretien qui ne recevront pas leur emploi du temps annuel avant fin septembre.
Évidemment, la situation est très inégale d’un établissement à l’autre et même d’une classe à l’autre. Pour avoir des professeur-es devant soi il vaut mieux, en tant qu’élève du district, être au lycée général et technologique qu’au lycée professionnel. Dans certaines disciplines, plusieurs mois peuvent alors se passer avant qu’un poste ne soit pourvu. Comment exiger attention et enthousiasme de la part des élèves, si l’institution n’est pas à même de préparer une rentrée décente pour chacun-e d’entre eux ?
Heureusement, au quotidien, des collègues, professeur-e-s, agent-e-s, surveillant-e-s, CPE, des parents, des élèves, luttent pour améliorer les conditions de travail et d’apprentissage, pour pallier tant bien que mal les manquements de l’institution et les inégalités de moyens dont souffre le 93. Et là où ces luttes ont lieu, elles payent : des agent-e-s du lycée Jean-Rostand sont réembauché-e-s par la région, des contrats d’AED passent de six mois à un an au collège Les-Mousseaux, les élèves du collège Victor-Hugo continueront de bénéficier d’heures d’aide à l’orientation, des heures d’information syndicale se mettent en place dans des établissements où elles n’existaient plus depuis longtemps... Et petit à petit, des solidarités se construisent, dans nos bahuts, dans nos villes. Que vive la lutte, car seule la lutte paie !

- Le-Parc, Aulnay - Chronique de la hiérarchie ordinaire, pp. 2-3
- L’Écho des bahuts : École primaire Anatole-France à Sevran ; Christine-de-Pisan et
Victor-Hugo à Aulnay ; Les-Mousseaux et Jean-Rostand à Villepinte, p. 4.
- « Les Assistant-es d’éducation ne sont pas interchangeables », entretien avec Paul Ayme, ancien assistant pédagogique à Jean-Rostand, Villepinte, pp. 6-7.
- La Réforme du collège dans le district, pp. 8-9.

PDF - 2.2 Mo
District 4 - octobre 2016