SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Défense du droit syndical, rythmes scolaires,...
Article publié le 21 mai 2014

PDF - 40.4 ko
Appel intersyndical 94 4 juin
<span style="font-weight: bold;">Défense du droit syndical, rythmes scolaires, rassemblement mercredi 4 juin à 14 h devant l’IA du Val-de-Marne

<span style="font-weight: bold;">Communiqué commun SNUipp-FSU 94, SNUDI-FO 94, SUD Education 94 et CGT Educ’action 94 après la CAPD du 20 mai


<big style="color: red;">Défense du droit syndical


Lors de la CAPD du 20 mai nos trois organisations syndicales ont exigé
de la DASEN qu’elle retire le courrier (envoyé aux écoles le 19 mai)
remettant en cause le droit syndical.

Elles refusent le chantage et la division qui procèdent de la
désignation d’un « heureux élu par école » qui visent
à faire abandonner aux collègues leur droit à participer à la réunion
syndicale à laquelle ils se sont inscrits.

Elles invitent les collègues à ne pas céder à la pression des IEN en ne
communiquant aucun nom.

Toutes les demandes de droit des collègues pour participer aux
différentes réunions syndicales le mercredi 11 juin (journée de
rattrapage de la journée de prérentrée du 2 septembre que nous avons
déjà travaillée), doivent être acceptées.

Elles s’adressent en ce sens à la Rectrice de l’académie de Créteil
puisque la DASEN a indiqué en CAPD à la suite de nos interventions
qu’elle réexaminerait la situation avec la nouvelle rectrice.

<span style="font-weight: bold;">Rythmes scolaires


A plusieurs reprises lors de la CAPD, l’IA a fait état de la grande
désorganisation que générerait dans les écoles et dans les services la
mise en place des rythmes scolaires.

Interrogée lors de la CAPD sur les communes du Val-de-Marne qui ont, à
ce jour, déposé un projet pour mettre en place le décret sur les
rythmes à la rentrée prochaine, l’Inspectrice d’Académie a répondu que
sur les 47 communes, seules 4 semblaient maintenir leur
projet : Créteil, Cachan, Alfortville et Arcueil. Elle a
précisé que, pour elle, le Préfet imposera la même
organisation, correspondant au décret Peillon, à toutes les écoles des
communes qui n’auront pas déposé de projet à la Pentecôte »

Ce chiffre montre que rien n’est joué. Les enseignants du
département qui, à l’appel de nos organisations syndicales,
ont fait grève à 85% et manifestent depuis plus d’un an dans des
proportions jamais égalées pour que le décret sur les rythmes
scolaires ne soit pas mis en place à la rentrée 2014, qu’il soit
suspendu et retiré, doivent enfin être entendus.

<span style="color: red;">Rassemblement à 14h le mercredi 4 juin devant l’IA à Créteil

Pour exiger aucune mise en place des rythmes à la rentrée dans le Val-de-Marne


Le maintien de l’égalité de traitement des écoles et des enseignants du
département est contradictoire avec la définition de rythmes locaux et
de calendriers spécifiques que les décrets Peillon et Hamon mettent en
oeuvre.

En conséquence, à 2 jours de la date échéance du 6 juin le SNUIpp le
SNUDI-FOet SUD éducation appellent les collègues à se rassembler
massivement mercredi 4 juin à 14h devant l’IA à Créteil pour demander
expressément à la DASEN de surseoir à toute application des nouveaux
rythmes scolaires à la rentrée prochaine dans les écoles du département.

Elles s’adressent à nouveau à tous les Maires du département pour les
inviter à participer à nos côtés à ce rassemblement du 4 juin et pour
leur demander de ne pas s’engager dans la mise en œuvre du décret sur
les rythmes et par conséquent de ne transmettre aucun projet
d’organisation du temps scolaire à la DASEN ou si un projet a déjà été
transmis, de le retirer, à l’instar d’autres élus du département..

Elles s’adressent aux syndicats des personnels territoriaux du
département dont les conditions de travail sont mis en cause par le
décret, aux parents et à leurs associations pour leur proposer de
soutenir et de participer au rassemblement du 4 juin.

Informées que le CDEN consacré aux rythmes scolaires est convoqué le jeudi 19 juin, les organisations syndicales décident d’ores et déjà de déposer un préavis de grève commun.

Créteil le 20 mai 2014