SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Découvrir SUD éducation 93

Agenda


lundi 27 novembre
Stage antihiérarchie 27 et 28 novembre 2017 à Paris

mercredi 29 novembre
AG du collectif des enseignant.e.s de classes d’accueil mobilisés mercredi 29 novembre à 13h30 à la bourse du travail de Bobigny

mercredi 6 décembre
RIS Aubervilliers

jeudi 7 décembre
RIS BONDY

mardi 12 décembre
AG des lycées en lutte du 93 - 18h30 à Saint-Denis

jeudi 14 décembre
[Réservé aux adhérent.e.s] Stage fédéral juridique niveau 1 : « Les statuts et le juridique au service des personnels et de l’animation syndicale » à Paris

jeudi 14 décembre
RIS Bagnolet

lundi 18 décembre
Stage syndical "Au croisement des oppressions - Où en est-on de l’antiracisme à l’école ?" les 18 et 19 décembre 2017 à Saint-Denis

mardi 19 décembre
AG du district 4 (Aulnay - Sevran - Tremblay - Villepinte) - 18h30, au Delyss, 5 rue des deux gares, métro Gare du Nord

jeudi 18 janvier
Stage Pédagogies alternatives et syndicalisme - l’individu grâce au collectif, malgré lui

vendredi 19 janvier
Stage Pédagogies alternatives et syndicalisme - l’individu grâce au collectif, malgré lui

jeudi 8 février
AG des lycées en lutte du 93 - 18h30 à Saint-Denis

lundi 12 mars
Stage syndical pour les assistant-es d’éducation et assistant-es pédagogiques

Compte-rendu de l’AG des lycées mobilisés du 93 du mardi 3 octobre 2017
Article publié le 9 octobre 2017

Vous trouverez ci-dessous le compte-rendu de l’AG des lycées mobilisés du 93 du mardi 3 octobre 2017


Compte rendu de l’AG des lycées mobilisés du 93 du mardi 3 octobre 2017

12 lycées du 93 représentés, plus d’une trentaine de personnes.

Relevé de décision :

- création d’ateliers, en vue de faire des propositions lors de la prochaine AG, des mails seront envoyés sur la liste par les animatrices/animateurs pour coordonner les ateliers.
o un atelier sur des actions coup de poing, pour agir, et médiatiser la lutte. Animation Jérôme, Aurélie.
o un atelier construction de revendications communes. Animation Frédéric et / ou collègue du lycée Mozart (Blanc-Mesnil)
o un atelier interpeller le défenseur des droits sur les questions de discrimination territoriale. Animation Jérôme, Aurélie.
o un atelier anti-répression syndicale. Animation Samuel
- coordination par mail sur liste tpmz93.
- Prochaine AG lycées 93 le 18 octobre à 18h30 à la Bourse du travail de Saint-Denis. Réservation salle Anaïs.
- Les adhérent-e-s présent.e.s de la CNT, de SUD, du SNES et de la CGT font remonter les informations, compte rendus, et appels dans leurs syndicats, diffusion au sein des établissements pour que les autres structures syndicales soient tenues au courant.
- appel de l’AG des lycées mobilisés du 93 à la mobilisation du mardi 10 octobre , à l’appel à rassemblement devant la Préfecture de Bobigny contre la suppression de 1000 emplois dans l’Académie de Créteil et à rejoindre le cortège des lycées mobilisés d’Ile de France. Appel co-rédigé par Anaïs et Jérôme, envoyé par mail mercredi, amendable jusqu’au vendredi soir. A diffuser dans les AG, transmettre si AG locale valide l’appel.

Tour de table des situations et mobilisations des lycées

Lycée Mozart (Blanc Mesnil)

Sueffectifs. Problèmes d’administration, chauffages, des préfabriqués sont prévus pour l’an prochain. Réclament des moyens en agent de service et en vie scolaire. Ont été reçus en audience à la région. Problème de surpopulation de l’établissement important. Ont fait 5 jours de grève depuis la rentrée. Proposent la construction de revendications communes en termes de seuils, d’agents d’entretien au m2, de vie scolaire, de locaux, avec des seuils à fixer. Manque de lycées dans le 93. Veulent exiger du quantifiable. Nécessité d’une coordination d’échanges.

Lycée Jacques Brel (La Courneuve)

Deux classes en sureffectifs. Seuil de 30 dépassé. Des élèves sans lycées, non affectés, 14 à la Courneuve. Problèmes de violence. Réclament des AED. Etat critique des salles. Inquiétude forte pour les sureffectifs l’an prochain.

Lycée Jean Moulin (Blanc Mesnil)

Lycée pro. Problèmes importants de sureffectifs. De très importantes difficultés, et des personnels difficiles à mobiliser. Nécessité d’une coordination et d’échanges avec autres lycées.

Lycée Utrillo (Stains)

D’importants problèmes à la cantine. Des CUI non renouvelés. Très forte augmentation d’effectifs. Mobilisés déjà l’an dernier mais n’ont rien obtenu. Nécessité de moyens supplémentaires. 2 CUI en vie scolaire qui arrivent à échéance en janvier. Ont fait trois jours de grève, reçus par la région. Seront reçus demain au rectorat. S’ils n’obtiennent rien, pourront se remobiliser. Moins mobilisés que l’an dernier. Souhaitent la rédaction de revendications communes et communiquer sur ce qu’on obtient.

Lycée Jean Zay (Aulnay-sous-Bois)

Problème de montée d’effectifs avec moyens constants à la vie scolaire. Un contrat aidé à la vie scolaire a été renouvelé. Nombre d’agents d’entretien très insuffisants. 4 jours de grève depuis la rentrée et un débrayage massif. Ont obtenu de la région l’affectation de deux contractuels agents au détriment d’autres établissements (provenant des lycées Jean Rostand, Villepinte, et lycée Voilleaume d’Aulnay sous Bois). C’est insuffisant et le service général ne fonctionne pas. Débrayage et lutte anti-hiérarchie en cours, souffrance au travail extrême, cela aggrave la situation de manque de moyens structurelle. Grève contre la hiérarchie vendredi.

Lycée de la Plaine (Saint-Denis)

Lycée dit pilote, inauguré à la rentrée, avec un dispositif « nouvelle chance ». Des problèmes très importants de manque de personnels un poste d’AED et demi seulement (réclamation de 3 de plus), l’infirmière n’arrivera qu’en décembre (alors qu’il y a un internat dans l’établissement), manque d’agents d’entretien. D’importants problèmes matériels : pas de wifi, pas de mobiliser, pas de livres au CDI, pas d’infrastructures en EPS. Marches sans rampe devant l’infirmerie. Demande classement zep, poursuivent la lutte.

Lycée Paul Eluard (Saint-Denis).

Diminution des personnels de vie scolaire : 48h de surveillance en moins (justifié par l’administration par la baisse des effectifs liée à l’ouverture du lycée de La Plaine). 1 CUI en moins. Des problèmes de sureffectifs notamment dans le cas des options. A la vie scolaire depuis la rentrée, lorsque arrêts maladie, il est arrivé qu’il y ait 4 surveillants pour 2000 élèves dans le lycée. Lycée vitrine cependant, solidaire avec les autres établissements.

Lycée Suger (Saint-Denis)

Situation de chaos. Sentiment d’abandon. 8 alarmes incendies par jour, ce qui sabote les cours. Elève agressée au couteau non prise en charge par l’administration. Logique de répression syndicale. Publics favorisés vont au lycée de La Plaine. Lycée à Pleyel qui risque de ghettoisé Suger. Relégation. Plusieurs jours de grève depuis la rentrée, collègues épuisés. Sur les problèmes de violence, ils demandaient des moyens humains supplémentaires, ont obtenu 55 000 euros de caméra de surveillance.

Lycée Feyder (Epinay)

Problèmes de sureffectifs, classe à 36. Un contrat aidé à expiration bientôt. Débrayage d’une heure pour porter des revendications à l’administration. Peu en manifestation.

Lycée Germaine Tillon (Le Bourget)

4e année d’ouverte, pas classés. 5 classes à 30 en seconde, 7 classes à 35. Manque de personnels à la vie scolaire, réclament l’affectation d’une infirmière à temps plein et d’une assistante sociale à temps plein. 4 jours de grève massive, avec les collègues AED et CPE. Ont obtenu un demi poste de CPE. Bien qu’insuffisant fin du mouvement aujourd’hui pour l’instant. Débat au sein de l’établissement : le problème de l’accueil des élèves : on a pas de place dans les lycées, et en même temps il faut bien accueillir les élèves.

Lycée Berthelot (Pantin)

Problème de surpopulation de l’établissement : accueil de 860 élèves pour une capacité maximale de 700. La région ne construira pas de lycée dans le secteur, des préfabriqués. Reçus par la rectorat aujourd’hui : ne donneront rien.

Lycée Jean Rostand (Villepinte)

Problèmes à la vie scolaire, forte montée d’effectif mais pas d’embauche de personnels réclamés depuis plusieurs années. Perte de 2 CUI AED depuis le début de l’année. 3 jours de grève. Ont obtenu l’affectation d’un demi-poste de CPE supplémentaire, mais rien concernant les AED. Une AED à 40 h non remplacée, des AED qui s’épuisent, arrêts maladie… Problèmes de manque d’agents d’entretien. Suite aux grèves de rentrée : n’ont pas créé de postes, mais ont ouvert au mouvement 3 postes d’entretien général et un poste d’OP.

Discussion sur comment nous coordonner et que faire ?

Propositions et contenu global des discussions :

- se doter d’une plateforme revendicative, d’un cadre revendicatif, quantifiable, en termes de seuils d’effectifs par classe, indicateurs communs pour la DHG, de personnels vie scolaire, d’agents d’entretien, mais aussi de construction/création de lycée dans le 93. Globalement il faut relier les moyens humains au nombre d’élèves et pas seulement aux surfaces. Nous avons besoin de lycées supplémentaires en Seine-Saint-Denis : la région répond qu’il y a un plan de 4 milliards en 10 ans, mais c’est du pipeau : la région ne sait même pas encore sur quels terrains ces lycées seront construits, et les terrains disponibles sont utilisés pour construire du logement ou pour les JO de 2024. La question a été soulevée d’avoir des revendications communes, alors que l’éducation prioritaire a besoin d’avoir plus. Il a été répondu que les revendications communes peuvent être celles des lycées mobilisés. Il faudrait être attentif à la question des seuils en lycées professionnels, qui pourraient être différents. Il pourrait être intéressant de voir ce qui a été proposé en termes de seuils par les collègues du lycée Utrillo de Stains à l’AG Ile de France.
- Nécessité d’une coordination 93, afin d’avoir des luttes moins dispersées. Importance de converger dans les luttes.
- Mobiliser les médias, pour qu’un travail d’investigation soit fait, à la fois concernant la situation déplorable des lycées du 93, mais aussi concernant l’affectation des fonds (la situation chaotique au lycée de la Plaine, comment en est on arrivé là ?), mais aussi une analyse politique. (prise de contact Cash investigation)
- Saisir le Défenseur des droits et/ ou la cour des comptes, sur les questions de discrimination territoriale.
- Tisser des liens avec les associations locales
- S’organiser pour répondre aux situations de plus en plus nombreuses de répression syndicale, et de répression administrative. Besoin de communiqués d’AG de soutien pour les personnels victimes de répression.
- Une échéance essentielle cette année sera la question des DHG, il est important que nous puissions nous coordonner mieux en vue de cette échéance.
- Une première façon de se retrouver pourrait être d’appeler pour la journée du mardi 10 octobre, au rassemblement appelé par l’intersyndicale devant la préfecture de Bobigny, derrière une banderole lycées du 93 en lutte, concernant la disparition des contrats aidés sans compensation de création de postes pérennes, et rejoindre le cortège des établissements mobilisés d’Ile de France dans la manifestation l’après midi.
- Coordination à travers une liste mail. La question a été posée du nom de la liste, notamment en termes de lisibilité, pour l’instant nous utiliserons une liste déjà existante tpmz93, la question du nom de la liste pourra être rediscuté ultérieurement.
- Faire des actions coup de poing pour agir et médiatiser les luttes.
- Proposition de ne plus aller en audience au rectorat ou d’en repartir immédiatement, car inutile, mais demander des réponses, voire les convoquer, par exemple à la Bourse du travail de Saint-Denis, quand le rapport de force le permettra.