SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Compte-rendu CTSD 93 postes du 11 mars 2016
Article publié le 14 mars 2016

PDF - 67.6 ko
CR + déclarations liminaires des OS
PDF - 71.4 ko
déclaration liminaire SUD éducation

Réponse du DASEN, M. Wassenberg, aux déclarations liminaires des organisations syndicales (voir document) :
Il s’insurge contre les accusations de technocratie dont ses services sont la cible. Ils ne font pas n’importe quoi, les services travaillent sans compter leur temps et leur énergie.
Bilan HSA :
- 2015-2016 : 8,23 %
- 2016-2017 : 8,02 % donc en diminution.
Sur les IMP :
- 2015-2016 : 1,19 %
Sur les créations et suppressions de postes :
- en 2015-2016, il y a eu plus de créations de postes en raison de la refondation de l’éducation prioritaire, beaucoup de postes avaient été préservés. C’est normal qu’il y en ait moins l’année prochaine.
Ce que dit SUD Education : Au vu de l’absence totale de moyens accordés à l’éducation prioritaire en 2016-2017, celle-ci a de toute façon cessé d’exister.
Sur le vote des TRMD dans les CA : la DSDEN retoque les propositions des chef-fes quand ce n’est pas cohérent donc il est normal qu’il y ait des différences. Les chef-fes doivent « porter à la connaissance des équipes » les propositions. La DSDEN a reçu des délégations d’établissements là où il y avait des problèmes.
Ce que dit SUD Education : les chef-fes ne doivent pas seulement tenir informés les personnels mais ils doivent faire voter les TRMD en CA et prendre en compte les propositions des équipes.

Quelques évolutions depuis l’envoi des documents mardi :
- 3 postes créés : Physique-chimie au clg Lavoisier à Pantin, Lettres modernes au clg Marie Curie
des Lilas, Lettres modernes au clg Sisley de l’Île Saint Denis.
- 1 suppression : EPS au clg Politzer de Montreuil.

Questions :
Sur les classes bilangues :
Sur 123 bilangues, 4 suppressions, 28 transformations en LV1 ou LV2 et 91 maintiens.
= 71 % de maintiens dans le 93 contre 100 % à Paris.
Sur la réforme du collège  :
Rien n’est imposé aux établissements. Si des projets disparaissent, c’est un choix d’établissement. Il faut rester dans le cadre de la réforme.
Le DASEN : « Je ne vais pas m’ériger en République libre de Seine-Saint-Denis ».
Sur les moyens :
SUD Education revient sur les propos du DASEN qui affirmait lors du précédent CTSD qu’à structure égale, les DHG des établissements ne baissait pas. C’est faux dans un certain nombre d’établissements.
Pas de réponse du DASEN sur ce point.
Sur le vote des TRMD et le manque de transparence des chef-fes :
SUD Education demande plus de transparence comme il se doit et prend pour exemple la situation du collège V. Hugo d’Aulnay sous Bois (3 créations et une suppression annoncées, 6 suppressions et 1 création à l’arrivée).
Sur les IMP :
Certains établissements réclament la transformation des IMP en heures-postes pour la gestion des TICE (Clg Marais de Villiers Montreuil). Les chef-fes répondent que c’est impossible. Le DASEN répond que cela peut se faire à la marge.
SUD Education a rappelé son opposition à la rémunération à la prime et réclame le retour des décharges horaires pour ce type de missions.
Les heures chorale qui ne sont pas effectuées devant élèves (préparation de cours) peuvent être rémunérées en IMP.
SUD Education encourage les équipes à revendiquer leur transformation en heures-postes dans les établissements.

Sur la situation au collège Jean-Pierre Timbaud à Bobigny :
Les enseignant-e-s se sont vus retirés 4 jours de salaire à la suite de leur mobilisation pour obtenir le départ de leur cheffe d’établissement à la suite de pratiques autoritaires et de faits graves qu’une médiation l’année dernière n’avait pu permettre de régler.
Alors que l’administration reconnaît, en retirant à la principale ses responsabilités, le bien-fondé des revendications des personnels, elle leur fait tout de même payer leur mobilisation.
SUD Education soutient la demande de négociation des enseignant-e-s du collège afin d’obtenir l’annulation de ces retraits sur salaire.

Sur la situation du collège Rosa Luxemburg à Aubervilliers :
Le SNES et SUD Education font part des tensions et des menaces verbales au sein de l’équipe pédagogique et appelle la direction académique à réagir face à cette situation explosive et à protéger les personnels. Le CHSCT a été saisi et suit également ce dossier.

info : Hervé Sébille succède à Denis Waleckx en tant que directeur-adjoint.