SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Communiqués de l’AG de gréviste de Saint-Denis le 26 janvier
Article publié le 26 janvier 2016

Les enseignant-es du 1er et du 2nd degré de la ville de Saint-Denis, réunis en assemblées générale de grève le 26 janvier ont voté deux motions : une en soutien aux salariés de Goodyear, une appelant à amplifier la mobilisation.

Les collègues et les parents d’élèves de la ville ont occupé l’inspection de Saint-Denis pour obtenir un rendez-vous : récits et photos sur le blog de l’Union Locale Solidaires : http://www.solidaires-saintdenis.org/2016/01/retour-sur-le-mardi-26-mobilisation-education-occupation-de-l-inspection-d-academie-soutien-aux-goodyears.html

Motion de soutien aux salarié-es de Goodyear et autres victimes de la criminalisation de l’action syndicale
Nous, enseignant-es des premier et second degrés de la ville de Saint-Denis réuni-es en Assemblée Générale ce mardi 6 janvier 2016, condamnons la décision du Parquet, donc du gouvernement, de poursuivre les salariés de Goodyear. Alors même que l’État s’avère incapable de lutter contre le chômage et les licenciements, il poursuit les travailleur-ses qui luttent pour leurs droits, leur revenu et leur emploi. A l’occasion de leur procès le 4 février 2016, nous appelons au soutien massif des personnes poursuivie et à la levée des poursuites engagées contre elles. Nous demandons aussi la relaxe ou l’arrêt des poursuites des salarié-es poursuivi-es ou condamné-es pour défendre leurs droits, notamment ceux et celles de Ford ou d’Air France.

Motion d’appel à intensifier la mobilisation
Nous, enseignant-es des premier et second degrés de la ville de Saint-Denis réuni-es en Assemblée Générale ce mardi 6 janvier 2016, appelons à poursuivre la mobilisation pour les salaires et le pouvoir d’achat, pour les remplacements des professeur-es, contre la réforme des collèges, pour des moyens financiers à la hauteur des besoins du service public, pour un service public de qualité.

Conscient-es que c’est par un mouvement fort, reposant par exemple sur des grèves reconductibles, nous appelons chaque école et chaque collège à convoquer des assemblées générales locales pour discuter des moyens d’action à mettre en œuvre. Nous appelons à un rassemblement devant l’Inspection le vendredi 5 février à midi, et à une assemblée générale le même jour à 17 heures. Nous rappelons que la mobilisation, notamment dans le premier degré, a commencé à porter ses fruits et qu’il faut la poursuivre.