SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Communiqué des AED d’Aulnay / Sevran / Villepinte : Stop à la précarité !
Article publié le 24 mai 2016

Ce mardi 24 mai, les assistant-es d’éducation des établissements Jean Zay, Christine de Pisan, Victor Hugo à Aulnay-sous-Bois ; et des collègues Evariste Galois à Sevran et Les Mousseaux à Villepinte, se sont réuni-es à la Bourse du Travail d’Aulnay, avec le soutien des enseignant-es et des CPE. Nous étions une trentaine de personnes.

Cette assemblée continue le mouvement engagé le vendredi 20 mai avec la grève dans les établissements des villes d’Aulnay-sous-Bois et de Sevran. Mouvement qui vise à dénoncer la précarité des assistant-es d’éducation dans l’Education nationale, qui sont des personnels d’éducation indispensables au bon fonctionnement des établissements, et qui sont en première ligne dans l’accompagnement des élèves.

Nous revendiquons la fin des contrats précaires pour les assistant-es d’éducation, et une pleine reconnaissance de notre rôle essentiel au sein de l’Education nationale. Nous revendiquons l’octroi d’une indemnité d’éducation prioritaire pour les assistant-es travaillant dans les réseaux d’éducation prioritaire, sur le modèle de l’indemnité dont le personnel de l’Education nationale bénéficie déjà.

Nous appelons à un rassemblement samedi 28 mai à la gare d’Aulnay à 14h qui sera suivi d’une assemblée générale, pour poursuivre le mouvement et engager d’autres actions.

Nous appelons également à un rassemblement à Nuit Debout (République) à partir de 16h15 pour faire connaître nos revendications, discuter et rencontrer celles et ceux les partagent.

Tous les personnels d’éducation, tous les parents de Seine-Saint-Denis et d’Île-de-France sont appelés à nous rejoindre pour discuter et étendre la mobilisation.