SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Communiqué de presse des organisations syndicales académiques de Créteil FSU, FNEC FP-FO, SE-UNSA, SUD Education, le 27 mars 2012
Article publié le 28 mars 2012

Communiqué de presse des organisations syndicales académiques de CréteilFSU, FNEC FP-FO, SE-UNSA, SUD Education, le 27 mars 2012

Le recteur fête les 40 ans de l’académie de Créteil en fermant 460 postes dans les lycées et les collèges de l’académie pour le même nombre d’élèves.(+50 sur 324 500). Il répond NON aux demandes des personnels et de leurs organisations syndicales.

Au cours du comité technique académique (CTA) du lundi 26 mars, les organisations syndicales FSU, FNEC-FP-FO, SE-UNSA, SUD éducation, SGEN-CFDT ont voté unanimement contre les suppressions de postes enseignants, conseillers principaux d’éducation, conseillers d’orientation psychologues (premier vote) administratifs, infirmiers, assistants sociaux, laboratoire (second vote). Le recteur est donc obligé de convoquer un nouveau CTA sur ces mêmes sujets.

Le recteur, y compris dans les instances officielles, refuse tout dialogue avec les organisations syndicales et refuse de répondre aux revendications des personnels. Il se retranche derrière la loi de finance et la décision du ministre de fermer 460 postes sur l’académie dans le second degré, pour ne donner aucune réponse ce qu’il traduit lui-même par un NON.

Le recteur oppose ainsi une fin de non recevoir à toutes les demandes des personnels et de leurs syndicats : classes surchargées, classes aberrantes pédagogiquement (2 séries dans une seule classe, L et ES, ES et S, mixage de CAP et de bac pro, mélange d’élèves de formation initiale et d’apprentis, manque de moyens dans les établissements difficiles), …. Ce CTA s’est terminé au bout d’1h20 alors qu’habituellement il dure 3 h30 ou 4h.

Les organisations syndicales académiques du second degré exigent :

- l’annulation des suppressions de postes, la restitution des heures et postes supprimés,

- la limitation des effectifs notamment en seconde à 30,

- la création des postes nécessaires d’enseignants, de CPE, de COPPsy, de surveillants, d’administratifs..

- le maintien du CIO de Villeneuve Saint Georges.

Elles soutiennent les mobilisations et appellent les personnels à les poursuivre, notamment par des rassemblements devant les IA ou le rectorat, pour défendre leurs revendications.

Dès le 26 au soir, le Recteur a convoqué à nouveau le CTA sur les suppressions de postes
pour toutes les catégories de personnels, jeudi 5 avril à 16H.

Le recteur veut passer en force avec les mêmes documents, les mêmes non-réponses.

Les organisations signataires appellent les collègues des lycées et LP à venir JEUDI 5 AVRIL DEVANT le RECTORAT à partir de 15H afin de collecter les demandes des établissements qui seront défendues à nouveau lors de ce CTA par les organisations syndicales signataires.

Les organisations syndicales signataires appellent les personnels à poursuivre les prises de position unitaires dans les établissements afin que le ministre renonce à son projet sur l’évaluation ; après le vote unanime CONTRE de toutes les organisations syndicales au CTM du 15 mars, le ministre doit renoncer à le présenter au vote du Conseil Supérieur de la Fontion Publique les 29 mars et 3 avril.

Détail des suppressions massives de postes dans les collèges, lycées et lycées professionnels :

- Dans les lycées ce sont 210 postes supprimés et 118 créations. Dans les LP, 196 postes supprimés et 74 créations.

- Dans les SEGPA : 15 postes supprimés et 9 créations

- Dans les collèges, 105 suppressions et 40 créations dans le 93 ; 55 suppressions et 47 créations dans le 94 ; 57 suppressions et 34 créations dans le 77.

- La fermeture du CIO de Villeneuve SGeorges malgré l’opposition des personnels du CIO, des collèges et lycées du secteur.

- Et ce sont aussi des centaines de groupements d’heures d’enseignement qui sont supprimés, et le développement des postes à complément de service.

PDF - 119.6 ko