SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Communiqué SUD : Vers la grève contre la réforme Peillon
Article publié le 16 janvier 2013

préavis pour le 22/01 et manifestation le 23/01

Les enseignants du premier degré sont massivement opposés à la réforme des rythmes imposée par Peillon au terme d’un simulacre de concertation. Après des années de reculs, en termes de conditions de travail, d’aide aux élèves en difficulté, de salaires, avec des durées de travail et des salaires parmi les plus mauvais des pays de l’OCDE, nous sommes excédés.

Par ailleurs, le projet de décret a été repoussé aussi bien au conseil supérieur de l’éducation qu’au comité technique ministériel.

C’EST A PRESENT AUX ENSEIGNANTS D’EXPRIMER LEUR REJET.

SUD Education Créteil (77-93-94) a la conviction qu’un rassemblement ou une pétition ne suffiront pas : il faut d’urgence suivre nos collègues parisiens et nous diriger vers la grève. Le 22/01, les collègues de Paris seront en grève. L’intersyndicale du 93 (le 11/01) n’a cependant pas suivi la proposition de SUD Education de les rejoindre. SUD Education et le SNUDI-FO ont néanmoins posé un préavis pour les collègues désireux de se mettre en grève avec Paris le 22 (pour tourner dans les écoles, mobiliser, organiser des AG de ville...).

Le 25/01 aura lieu une autre intersyndicale : il sera encore temps, dans une dynamique unitaire, d’appeler avec Paris à une nouvelle journée de grève contre la réforme des rythmes scolaires.

SUD Education Créteil :
- a déposé un préavis pour couvrir les collègues qui se mettront en grève avec Paris le 22/01 (déclaration d’intention jointe),
- appelle à la manifestation le 23 janvier des jardins du Luxembourg au Ministère,
- appelle l’intersyndicale du 93 à se positionner clairement pour une journée de grève avec Paris le plus tôt possible contre la réforme Peillon.