SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Communiqué Moyens - Carte scolaire pour le 93
Article publié le 10 janvier 2017

Les propos de la Ministre pour 2017 :
« Donner plus à ceux qui ont moins ». Alors c’est au moins 1300 postes tout de suite pour les écoles du 93 !

PDF - 417.1 ko
Communiqué Moyens-Carte scolaire pour le 93

Cette année 4311 postes d’enseignant-es vont être créés pour toute la France, 750 postes vont être attribués à l’académie de Créteil soit 100 postes de plus que l’année dernière. 500 postes vont être attribués au 93. Un deuxième concours va être organisé comme c’est le cas depuis 3 ans. Est-ce que nous pouvons nous en satisfaire ? Non, nous sommes bien loin des 60 000 postes annoncés en début de mandat gouvernemental pour rattraper la suppression des 80 000 postes du gouvernement précédent. Seulement 33 000 postes ont été crées depuis 2012. Avec l’annonce de ces nouveaux postes, on arrive à 37400 postes, soit seulement 60% des postes promis.

Pour la Seine-Saint-Denis, ces moyens alloués sont des miettes par rapport aux besoins réels du département. Nos élèves et leurs familles subissent plus qu’ailleurs la précarité et l’exclusion.

La dotation de 500 postes d’enseignant-es couvre la hausse démographique mais ne permet pas de répondre aux réels besoins. En effet, nous passons de 190 000 à 192 200 élèves dans le premier degré en Seine-Saint-Denis.

Nous ne pouvons que faire le constat que ces dotations ont été soutirées par les mobilisations des écoles ces dernières années, auxquelles SUD Education a pris part activement. A la rentrée, La Seine Saint Denis avait besoin de 1300 postes. La nouvelle dotation ne va pas réduire les manques puisqu’il manque tout de suite 200 postes pour le respect des seuils de classe, 400 postes de remplacements pour supprimer la précarité et 200 postes pour qu’aucune classe ne se retrouve sans enseignant-e-s, 230 postes RASED, 184 postes TPS, 98 postes de « Plus de maîtres-ses que de classes ».

Nous savons que pour un enseignement de qualité il faut réduire les effectifs par classe, il faut des enseignant-es supplémentaires, des RASED complets par groupe scolaire. Ces besoins sont urgents dans les zones d’éducation prioritaire. C’est pourquoi SUD Education revendique 20 élèves maximum par classe banale, 16 élèves en éducation prioritaire, des remplaçant-es titulaires pour chaque absence, la scolarisation de tous les TPS.

A l’approche du comité technique du 31 janvier définissant la carte scolaire, nous appelons les écoles à se mobiliser pour exiger les RASED, les postes PDMQDC dues, pour réclamer les ouvertures et fermetures dues et être solidaires des écoles menacées. Nous appelons les écoles à remplir les formulaires-écoles pour préciser leurs besoins (http://www.sudeducation93.org/Fiche-ecole-ouvertures-fermetures.html)
Pour un Plan d’Urgence pour le 93 !

PDF - 381.3 ko