SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Colère au collège Jean Moulin de Montreuil
Article publié le 30 janvier 2010

Colère au collège Jean Moulin à Montreuil

Depuis le mardi 26 janvier, à 13h00, l’équipe éducative et les parents d’élèves sont mobilisés pour obtenir le maintien sur son poste d’un professeur certifié, TZR affecté à l’année.

Ce collègue a appris le 21 janvier qu’un autre enseignant était nommé en poste fixe et qu’il devrait quitter le collège deux jours plus tard. La décision avait été prise en CAPA, mais sans que les représentants du personnel, d’ailleurs hostiles à ce transfert, n’aient été prévenus de cette situation.

Cette décision est d’autant plus choquante qu’il s’agit d’un enseignant particulièrement investi (élu au CA, professeur principal, administrateur du réseau...) et en poste comme TZR dans cet établissement pour la troisième année consécutive. Le poste devait passer au mouvement cette année et le collègue comptait le demander en bénéficiant des points de stabilité auxquels il a droit. Le préjudice est donc particulièrement important, pour lui, et pour l’ensemble de la communauté éducative, y compris les élèves. C’est ce qui explique la grève qui mobilise ses collègues depuis le mardi 26 janvier et le soutien des parents d’élèves qui s’est traduit par un blocage du collège mercredi.

Nous craignons aussi que cette décision, si elle était maintenue, ne préfigure une aggravation des conditions de travail des TZR.

En effet, les TZR nommés à l’année pourront-ils encore participer aux instances de leur établissement, comme le CA ? s’inscrire dans des projets à moyen voire à court terme, comme un voyage scolaire par exemple ? Ou tel projet pédagogique, nécessairement construit dans la durée ? Pourront-ils encore être professeur principal ? Ont-ils encore finalement les mêmes droits que leurs collègues en poste fixe ? Les TZR ne sont-ils que des pions et leurs élèves des quantités négligeables ?

SUD Education soutient la revendication des personnels en lutte : maintien du collègue sur son poste !

Nous demandons au Rectorat d’agir en conformité avec la politique affichée de stabilisation des équipes et des TZR !

PDF - 596.1 ko
communiqué Jean Moulin à Montreuil