SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Découvrir SUD éducation 93

Agenda


jeudi 23 novembre
Stagiaires, formateur-trices et personnels de l’ESPE : tou-tes en grève !
Grève lycée agent-e-s Manif Métro Sèvres Babylone 9h pour rallier Duroc puis Saint François-Xavier

lundi 27 novembre
Stage antihiérarchie 27 et 28 novembre 2017 à Paris

mercredi 29 novembre
AG du collectif des enseignant.e.s de classes d’accueil mobilisés mercredi 29 novembre à 13h30 à la bourse du travail de Bobigny

mercredi 6 décembre
RIS Aubervilliers

jeudi 7 décembre
RIS BONDY

mardi 12 décembre
AG des lycées en lutte du 93 - 18h30 à Saint-Denis

jeudi 14 décembre
[Réservé aux adhérent.e.s] Stage fédéral juridique niveau 1 : « Les statuts et le juridique au service des personnels et de l’animation syndicale » à Paris

jeudi 14 décembre
RIS Bagnolet

lundi 18 décembre
Stage syndical "Au croisement des oppressions - Où en est-on de l’antiracisme à l’école ?" les 18 et 19 décembre 2017 à Saint-Denis

mardi 19 décembre
AG du district 4 (Aulnay - Sevran - Tremblay - Villepinte) - 18h30, au Delyss, 5 rue des deux gares, métro Gare du Nord

jeudi 18 janvier
Stage Pédagogies alternatives et syndicalisme - l’individu grâce au collectif, malgré lui

vendredi 19 janvier
Stage Pédagogies alternatives et syndicalisme - l’individu grâce au collectif, malgré lui

jeudi 8 février
AG des lycées en lutte du 93 - 18h30 à Saint-Denis

lundi 12 mars
Stage syndical pour les assistant-es d’éducation et assistant-es pédagogiques

Classes d’accueil/UPE2A : en grève le 13 Juin
Article publié le 30 mai 2017

LE 13 JUIN, EN GRÈVE, À 10H, DEVANT LA DSDEN DE BOBIGNY

La mobilisation pour la défense des classes d’accueil a réuni près de 200 personnes jeudi 18 mai devant la Direction académique.
La délégation composée de 6 enseignants en classes d’accueil et de 4 représentants syndicaux départementaux était porteuse de plus de 1400 signatures sur la pétition. La DSDEN a maintenu ses positions : pour les UPE2A qui restent à 26 h, la DSDEN demande de n’utiliser que 20h et d’inclure les élèves en anglais et en EPS dès le début d’année (les 6h servant à permettre l’inclusion), d’autres dispositifs s’ouvrent à 20h + 1 IMP, d’autres enfin restent à 20h !!!
L’Assemblée générale des personnels a considéré que ces réponses ne correspondaient pas aux revendications et a décidé de reconduire le mouvement.

Maintien des 26h d’enseignement en UPE2A second degré !
Non aux classes surchargées à cause d’inclusions immédiates et forcées !

Le tract ici —>

PDF - 481.5 ko

Le rectorat de Créteil tente de faire des économies sur le dos des élèves allophones en réduisant le nombre d’heures qui est alloué aux classes d’accueil de 26h à 20h. L’inclusion immédiate et forcée pose des problèmes d’emploi du temps, de nombre d’élèves par classe, de moyens humains, remet en cause les seuils historiques du 93 et dégrade les conditions d’apprentissage des élèves.
Bien sûr, il faut de nouvelles classes d’accueil dans le 93, car les enfants et adolescents qui viennent de l’étranger attendent jusqu’à 1 an avant d’être scolarisés. Mais pas des dispositifs au rabais, avec parfois seulement 12h de français à aligner sur les emplois du temps de niveaux différents, des professeurs précarisés et pas formés !

Soyons encore plus nombreux ! Réunissons-nous dans nos établissements !

  • Créations des classes d’accueil nécessaires pour scolariser tous les élèves en attente dans le département.
  • Maintien des classes d’accueil avec pas plus de 20 élèves en CLA, 15 en NSA
  • Maintien des 26 heures d’enseignement spécifique en CLA et NSA au collège (DHG) et transformation des UPE2A à 20h en 26h
  • Maintien des 6h de soutien ex-NF
  • Double inscription des élèves allophones, en les comptabilisant dans l’effectif global, ce qui permettrait d’abaisser les moyennes de classes dans les établissements concernés pour favoriser leur intégration
  • Maintien de la prime pour les personnels responsables de la classe d’accueil