SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

CTSD 93 1er degré - documents préparatoires carte 2014
Article publié le 31 mars 2014

PDF - 86 ko
Créations et fermetures d’écoles
PDF - 150.1 ko
Ouvertures et fermetures de classes banales
PDF - 98.8 ko
Suppression et création de moyens de remplacement
PDF - 85.3 ko
Ouverture de TPS
PDF - 88.2 ko
Ouvertures de postes de maîtres supplémentaires
PDF - 90.2 ko
Postes d’ASH
PDF - 84 ko
Transferts de postes d’UPE2A et une ouverture
PDF - 86.1 ko
Postes de CPC et d’IMF
PDF - 93.2 ko
Répartition des équivalents temps plein dans le 93

http://www.w3.org/TR/html4/strict.dtd">

2014-04-01_massmail-CTSD N'oubliez pas de remplir la fiche école si votre situation a évolué depuis le groupe de travail de janvier!

Les ouvertures et fermetures de classes proposées pour le CTSD (+ situations bloquées et situations à suivre).

147 postes, voilà tout ce qu'accorde le gouvernement à sa « première priorité », l'école primaire, dans le 93. 147 postes pour 2370 élèves en plus, soit, en supposant que les estimations soient justes, 125 postes pour suivre les augmentations d'effectifs (en maintenant le taux d'encadrement actuel) et 22 postes pour améliorer la situation du département. Les estimations ? Elles étaient sous-évaluées de 24 % l'année dernière. Si c'est le cas pour la rentrée prochaine, le taux d'encadrement ne progressera pas mais baissera (- 8 postes).

Les arbitrages de la DSDEN répondent à 3 objectifs :
Au vu des moyens alloués, le résultat ne pouvait être que cosmétique... c'est confirmé.
Il faut noter que le choix a également été fait de ne pas aggraver la détérioration des seuils cette année. On note qu'il reste 102 postes disponibles pour des ouvertures de classes, ce qui correspond à peu près aux augmentations d'effectifs prévisionnelles. En effet, si l'on enlève des 125 postes théoriquement nécessaires pour couvrir les augmentations d'effectifs les 22,7 % de postes hors classes banales (remplaçants, RASED...), il reste 97 postes en classes banales.
Il faut cependant noter l'importante marge de manœuvre que se conserve le DASEN, quasiment la moitié des moyens à sa disposition : 62 postes ne sont pas attribués à ce stade, beaucoup plus que l'année dernière. Mêmes causes, mêmes conséquences : la pénurie des moyens nécessite des ajustements au plus près et donc des modifications de dernière minute. Des logiques gestionnaires incompatibles avec les logiques pédagogiques des écoles, déstabilisées par ces incertitudes et ces remaniements de leurs structures au dernier moment. Quant aux enseignants concernés, cela participe de la détérioration de leurs conditions de travail. Première priorité ?

Récapitulatif des ouvertures hors classes banales:
  • Remplacements : déshabiller Pierre pour habiller Paul ? Le basculement de 36 ZIL en BD permettra d'éteindre plus facilement des incendies ponctuels, de mieux gérer la pénurie et les mouvements de mécontentement des parents. La recette est maintenant éprouvée : on n'a pas assez pour tout le monde, alors on prend là où c'est calme pour donner là où les parents remuent. Les 20 postes créés ne suffisent évidemment pas, quand 300 postes seraient nécessaires sur le département.
  • Maîtres supplémentaires : la DSDEN ne manque pas de culot, en continuant de prétendre avoir créé des postes de maîtres supplémentaires sur le département l'année dernière, alors qu'elle a juste changé leur nom (en « PMQC », c'est charmant) et leur a imposé de justifier leur existence par un projet. Cette année, 9 créations de postes, pour les 6 REP+ expérimentaux. Soit largement moins d'un par école concernée (des ½ postes dans certaines écoles, rien dans d'autres). Le gouffre entre les ambitions affichées et la réalité devient grotesque.
  • TPS : 10 ouvertures de TPS, suite aux 15 de l'année dernière. L'année dernière, on nous parlait d'amorçage. Cela supposait une accélération, non ? Par ailleurs, étrangement, elles ne recouvrent pas les écoles des 6 REP+ expérimentales du 93, alors que l'objectif est de 30 % des 2 ans scolarisés dans ces réseaux. Décidément curieuse expérience, dont on peut se demander quel bilan il sera possible d'en tirer puisqu'elle ne se donne pas même les moyens qu'elle présuppose.
  • ASH: 2 CLIS, 1 poste D (2 demis) et 1 poste G.
  • 1 UPE2A : des gouttes d'eau dans l'océan des besoins, qui couvrent à peine les augmentations d'effectifs.
  • 1 CPC : en prévision de la 3e circonscription de Saint-Denis.