SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

CTSD 1er degré du lundi 5 septembre 2016
Article publié le 6 septembre 2016

PDF - 164.8 ko
Décalaration liminaire au CTSD du 05-09-16
PDF - 106.4 ko
Ouvertures/fermetures de classe annoncées lors du CTSD du 5 septembre 2016

Ce lundi 5 septembre, Nous étions 80 instit et parents d’élèves en rassemblement devant l’inspection de Saint-Denis en amont du CTSD (Comité pour la carte scolaire) , et auquel participait Sud Education, le ministère des Bonnets d’âne et la FCPE.
Le bilan du CTSD vient de tomber : les écoles mobilisées contre des fermetures de classe (Puy-Pensot, Blériot, La Roseraie, Vilar, Opaline, Renoir, L’Estrée, Robespierre, …) ou pour des ouvertures de classe (Pasteur) ont gagné leur revendication ! L’école Lacore et l’école Vallès n’ont pu obtenir leur doléance mais poursuivent leur mobilisation. Pour ce CTSD sous tension, 23 ouvertures, et 12 fermetures ont été actées, à savoir beaucoup moins de fermetures que ce qui était annoncé, notamment pour les écoles de Saint Denis.
La réalité des écoles en cette rentrée est donc à mille lieux de l’enthousiasme et des effets de communication que la rectrice et le DASEN ont affichés dans la presse. En effet qualifié par la rectrice, « d’effort très important en terme d’emplois pour la Seine St Denis » et « d’approche qualitative » par le DASEN, nous considérons que cette dotation est insuffisante. Pour SUD, cette année ne sera, pas plus que les précédentes, une année « qualitative », ni à la hauteur des besoins qui assuraient aux élèves des bonnes conditions de travail ainsi qu’à leur enseignantes. Enfin nous dénonçons la remise en cause du travail des directions d’écoles de Saint-Denis dont chaque listing d’inscrits a été vérifié à la rentrée sur ordre direct du DASEN.
Nous félicitons l’ensemble des collègues et des parents qui ont bien compris que collectivement, uniEs, on est plus fortES et saluons cette belle victoire qui en appelle d’autres.
LA LUTTE PAIE ! LA MOBILISATION DOIT CONTINUER !
Rappelons-nous, le jour de la rentrée, l’école Pasteur était occupée par les parents pour obtenir une ouverture de classe ! GAGNÉE !
Rappelons-nous, En juin l’école Langevin s’est battue pour l’ouverture d’une classe ! GAGNÉE !
Rappelons-nous, à la rentrée dernière, l’école Sémart était menacée de deux fermetures de classes : la mobilisation des écoles à leurs côtés a permis de les annuler ! GAGNÉE !
Rappelons-nous , La mobilisation allant de l’automne 2014 au printemps 2015 a permis de gagner 503 postes et un second concours
Rappelons-nous, les seuils de classe ont été gagnés aux termes de luttes de plusieurs années par les enseignant-e-s de ce département et auxquels il n’est pas question de renoncer !
Sud Education Saint-Denis est depuis plusieurs années en première ligne du soutien aux collègues et parents. Nous avons été à plusieurs reprise à l’initiative des mobilisations sur la ville (manifestations, rassemblements, actions, sensibilisation…). Ensemble, nous avons gagné près de 500 postes et la réduction des non remplacements et postes vacants. Pour nous, ce combat commencé ne peut que se poursuivre. Parce que nos conditions de travail et le bien être des élèves n’ont pas de prix, nous appelons les collègues à se tenir informéEs, solidaires et mobiliséEs. Parce que nous pensons que syndiquéEs, nous sommes plus fortEs, nous appelons les collègues à rejoindre les syndicats de lutte.
Pour une vraie refondation conforme aux engagement s de la ministre, il faut pour nos écoles , 1400 postes tout de suite !
- 200 pour le respect des seuils, 400 postes de remplacements, 230 postes RASED, 184 postes TPS, 386 postes de « Plus de maîtres que de classes »).

SUD EDUCATION St-Denis, le Ministère des Bonnets d’Anes, la FCPE appellent à :
Un pic nique de la colère et pour fêter la victoire - Mercredi 7 septembre à midi devant la mairie. Venez avec de quoi partager.

PDF - 552.5 ko
Communiqué 5 septembre